Isère : mortel accident sur l'A7, trois jeunes victimes

Par , publié le
Faits Divers Voiture des victimes de l'accident sur l'A7 du 21 mai 2016
Voiture des victimes de l'accident sur l'A7 du 21 mai 2016

Trois jeunes gens ont perdu la vie la nuit dernière dans un accident survenu sur l'autoroute A7, en Isère. Trois autres personnes ont quant à elles été hospitalisées.

Le drame est survenu dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 mai sur l'autoroute A7, en Isère. Il est aux alentours de 3h30 et un véhicule évolue dans le sens Lyon/Marseille. Et alors qu'il arrive au niveau de la commune de Seyssuel, son conducteur vient à en perdre le contrôle pour une raison inconnue.

La voiture va finir sa course au milieu des voies sans causer d'apparents blessés parmi ses occupants. Les trois passagers du véhicule en descendent alors afin de rejoindre le bord de l'autoroute et ainsi se mettre en sécurité. C'est à ce moment-là qu'une camionnette vient percuter ces trois personnes, la vitesse du poids lourd étant visiblement trop élevée pour que le conducteur puisse les éviter.

Mortel accident sur l'A7 : le conducteur de la camionnette en garde à vue

En dépit de l'intervention sur place des secours, les victimes, deux jeunes filles âgées de 17 et 19 et un jeune homme de 24 ans, ont succombé à leurs blessures quelque temps après. Le conducteur de la voiture a été pris en charge par les sapeurs-pompiers et emmené en état de choc à l'hôpital de Lyon sud.

L'homme qui était au volant de la camionnette a lui aussi fait l'objet d'une hospitalisation pour de légères blessures. Citant le procureur de Vienne Matthieu Bourrette, Le Dauphiné Libéré ajoute que ce chauffeur était censé être entendu ce matin, sous le régime de la garde à vue, "pour connaître les circonstances de ce sur-accident".

Une enquête ouverte pour homicide involontaire

M. Bourrette a également fait savoir que les circonstances exactes de l'accident restent inconnues à l'heure actuelle et que la CRS autoroutière a été chargée de mener l'enquête ouverte pour "homicide involontaire".

Si le conducteur du poids lourd n'était ni alcoolisé, ni sous l'emprise de stupéfiants au moment des faits, le magistrat évoque une visibilité réduite comme possible cause du drame : "Il semble que c’est un endroit de l’autoroute qui n’est pas très bien éclairé". Toute personne estimant détenir des informations pouvant aider à faire progresser l'enquête est invitée à contacter la CRS 45 au 04 72 47 20 60.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus