En Iran, on détruit les antennes paraboliques qui "corrompent" la société

Par , publié le | modifié le
International Illustration. Une antenne parabolique.
Illustration. Une antenne parabolique.

100.000 antennes paraboliques et autres décodeurs ont été détruites par les autorités iraniennes, accusées de "corrompre" la société.

Dimanche, les autorités iraniennes ont annoncé non sans fierté avoir procédé à la destruction de 100.000 antennes paraboliques, ainsi que les décodeurs nécessaires à la réception d'émissions de télévision par satellite.

La télé par satellite, accusée de tous les maux en Iran

Bien que la loi en vigueur dans le pays punisse la détention d'un tel matériel de réception d'une amende pouvant atteindre 2.800 dollars, 7 Iraniens sur 10 la contournent allègrement. C'est lors d'une cérémonie officielle, et en présence du chef d'une milice islamique composée de volontaires, que la destruction a eu lieu.

Mais pour le général Mohammad Reza Naghdi, "les télévisions satellitaires développent en général la corruption et corrompent la culture de notre société". Par exemple, elles seraient responsables de "l'augmentation du nombre des divorces, du développement de la drogue et de l'insécurité".

Le président iranien juge l'interdiction des antennes inutile

D'après le général Naghdi, toujours, "La plupart de ces chaînes affaiblissent le fondement de la famille et perturbent la scolarité des jeunes", citant des enquêtes d'opinions rapportant "que les enfants influencés par ces chaînes sont impolis à l'école et avec leurs parents". Enfin, il indique qu'"Un million de personnes ont participé à ce programme".

Mais si les conservateurs sont satisfaits de ce genre de démonstration de force, le président modéré Hassan Rohani a quant à lui indiqué à plusieurs reprises qu'une telle interdiction était inutile, voir contre-productive. Même son de cloche chez son ministre de la Culture qui s'est montré enclin à "un assouplissement" de la loi.

Crédits photos : Devin_Pavel / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus