Irak : 3 attentats revendiqués par l'EI font de nombreuses victimes

Par , publié le
International La province de Diyala en Irak ou les trois attentats ont eu lieu - Capture d'écran de Google Maps
La province de Diyala en Irak ou les trois attentats ont eu lieu - Capture d'écran de Google Maps

Hier lundi, trois attentats ont eu lieu en Irak faisant au moins 33 morts et des dizaines de blessés. Les attentats ont été revendiqués par l'Etat Islamiste.

L'Irak a connu un lundi 10 août particulièrement sanglant avec trois attentats. Les deux premiers par des voitures piégées et le troisième par une bombe. Tous ces attentats ont été revendiqués par l'Etat Islamique qui souhaite générer une véritable peur au sein de la communauté chiite irakienne.

La communauté chiite visée

Les trois attentats ont été perpétrés dans la province de Diyala dans le nord-ouest de l'Irak et ont visé des quartiers chiites. Le premier attentat à la voiture piégée a été perpétré en plein milieu d'un marché de la ville de Hwayder et a fait vingt victimes et quarante cinq blessés. Le second, lui aussi à la voiture piégée, a eu lieu dans la ville de Kanaan au niveau d'un checkpoint. Il a fait dix morts et une dizaine de blessés et enfin la troisième attaque a eu lieu avec une bombe artisanale dans la ville de Wathba et a enlevé trois vies. Tous ces attentats ont eu lieu près de la capitale régionale de Diyala, à 70 kilomètres au nord-est de Bagdad.

Les attentats revendiqués par l'Etat Islamique

Les trois attentats perpétrés ce lundi en Irak ont été revendiqués par le groupe ultraradical sunnite Etat Islamique via un communiqué sur Twitter. Le groupe affirme avoir visé dans le premier attentat la communauté chiite de la ville et pour la seconde attaque un rassemblement de miliciens chiites et des soldats.

Après avoir conquis des pans entiers de territoires irakiens, l'Etat Islamique a depuis perpétré de nombreux attentats dans les territoires qui lui échappent pour le moment. Il y a moins d'un mois, le 17 juillet, un terrible attentat suicide perpétré par l'Etat Islamique avait fait 120 morts dans la ville de Khan Bani Saad, elle aussi faisant partie de la région de Diyala. Cette province avait été conquise par l'Etat Islamique avant d'être reprise par l'armée irakienne.

Partager cet article

Pour en savoir plus