Investiture de Donald Trump : son "survivant désigné" sera secrètement mis à l'abri

Par , publié le | modifié le
International
Donald Trump, 45e président des États-Unis

Conformément au code fédéral des États-Unis, la cérémonie d'investiture du nouveau président américain, en l'occurrence Donald Trump, va se dérouler pendant que le "survivant désigné" de ce dernier aura été mis à l'abri dans une pièce secrète.

Si l'on en doutait, la fiction dépeint bien une réalité. En novembre dernier, la série Designated Survivor, ou "survivant désigné" en français, faisait ses débuts sur Netflix avec un Kiefer Sutherland contraint d'enfiler les bottes du président américain suite à un attentat ayant décimé la quasi-totalité du gouvernement.

L'investiture de Donald Trump, prévue pour se tenir en ce vendredi 20 janvier 2017, va ainsi être l'occasion pour un homme à l'identité inconnue d'être mis à l'abri dans une pièce secrète. Le temps de la cérémonie, les services secrets se chargeront de protéger celui qui pourrait diriger les États-Unis dans l'éventualité où Donald Trump et ses successeurs constitutionnels n'étaient plus en mesure d'assurer la présidence des États-Unis.

"Survivant désigné" : le successeur de Trump en cas de catastrophe

Ce n'est pas l'impressionnante hostilité observée envers le futur président américain qui a motivé ce dispositif, mais bien une inscription au code fédéral des États-Unis. À chaque occasion où le président et ses successeurs figurant dans la Constitution sont réunis, un "survivant désigné" est en effet tenu à l'écart et préparé à tout dramatique évènement.

Une pratique opérée au moins une fois par an, durant le discours de l'état de l'Union. Les cérémonies d'investiture présidentielle sont les seuls autres cas concernés.

Un homme désigné par Obama

François Durpaire, consultant pour BFMTV et spécialiste des États-Unis, explique que "si on s'en tient à la Constitution, c'est l'ordre de succession qui compte. Le 'survivant désigné'  est né pendant la Guerre froide avec l'idée qu'une catastrophe, avec la bombe nucléaire, puisse arriver."

Quant à savoir comment ce "survivant désigné" a effectivement été désigné, on apprend que c'est le 44e président des États-Unis, soit Barack Obama, qui l'a nommé en opérant une sélection parmi les membres de son gouvernement. Le cabinet de Donald Trump n'a ainsi pas encore été validé par le Sénat. Il est à noter que ce successeur ne connaîtra son rôle qu'au dernier moment.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article