Interpol saisit 9 millions de faux médicaments en Asie

Par , publié le
International Médicaments

Interpol a annoncé l'arrestation de 87 personnes et la saisie de 9 millions de médicaments contrefaits, dans plusieurs pays d'Asie.

Le trafic de faux médicaments vient de prendre un sacré revers, après la saisie de 9 millions de faux médicaments en Asie. Cette saisie, réalisée par Interpol n’a été communiquée que cette semaine, mais remonte à septembre dernier. Alertant régulièrement sur les méfaits des médicaments contrefaits, Interpol déclare avoir réalisé cette saisie record dans une région particulièrement touchée par la contrefaçon.

Au cours de cette opération baptisée Storm VI, Interpol a procédé à l’arrestation de 87 personnes, dont 500 pharmacies et une centaine de sites en lignes ont été fermés. L’opération a abouti à des arrestations dans de nombreux pays, où l’on retrouve sans grandes surprises la Chine, pays régulièrement concerné par la contrefaçon, mais aussi l’Afghanistan, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, le Pakistan, le Cambodge, l’Inde, Singapour, la Thaïlande, le Vietnam et les Philippines.

Des contrefaçons de viagra ou de vaccins contre la rage

Parmi les médicaments contrefaits, se trouvaient des antibiotiques, des pilules d’amaigrissements, des pilules contre les troubles de l’érection, ou encore des traitements contre l’hypertension. Aux Philippines, 300 doses de vaccins contre la rage ont été découverts.

La contrefaçon de médicaments tuerait près de 800 000 personnes chaque année

Malgré ses arrestations et une saisie assez monstrueuse, Interpol se dit toujours autant inquiet concernant les médicaments contrefaits. Selon l’organisme de police internationale, le trafic de ces produits serait toujours aussi lucratif pour les trafiquants, mais tuerait chaque année près de 800 000 personnes. Interpol insiste sur une plus grande action de prévention notamment en Afrique et en Asie, deux continents particulièrement touchés par le commerce de faux médicaments. Selon l'OMS, 50% des médicaments achetés en ligne seraient des contrefaçons.

Crédits photos : HUAJI/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus