Publicité : plus de dépenses sur Internet qu'à la télé à l'horizon 2017

Par , publié le | modifié le
Web Photo d'illustration. La publicité.
Photo d'illustration. La publicité.

La télévision ne sera bientôt plus le support pour lequel les annonceurs dépensent le plus. Internet, qui devait selon les prévisions lui damer le pion en 2018, sera finalement au rendez-vous un an plus tôt.

Cela devait finir par arriver : la croissance continue depuis plusieurs années des dépenses publicitaires sur le web aura bientôt raison de la place de leader occupée par la télé en la matière. Ce virage, c'est l'agence ZenithOptimedia qui le prédit, et en France plus tôt que dans la moyenne mondiale.

Le web, premier support pour la pub dès cette année

En effet, si la télé sera détrônée par Internet en 2017 au niveau mondial, la France passera le cap dès 2016. L'agence, qui appartient au groupe Publicis et qui est spécialisée dans les prévisions sur ce marché, ne prévoyait ce passage, il y a quelques semaines encore, qu'en 2018.

Dans l'ensemble du monde, la croissance du marché devrait être cette année de +4,6% (contre +3,9% en 2015), et les principaux moteurs de cette hausse est à chercher du côté des réseaux sociaux, de l'Internet sur mobile et des jeux en ligne, supports dans lesquels les annonceurs souhaitent de plus en plus investir.

La "publicité programmatique" en plein boum

Au contraire de ce que le medium télévision est en mesure d'offrir aux annonceurs, la publicité sur le web sait désormais à qui elle s'adresse. ET ce, grâce à la "publicité programmatique". Que se cache-t-il derrière ce terme ? La Tribune avait interrogé il y a quelques semaines Sophie Poncin, directrice d'Orange Advertising et présidente du Syndicat des régies Internet. Le terme désigne la capacité de la pub "à adapter le message publicitaire à chaque individu, et ce, en temps réel, en fonction d'un champ de plus en plus large de paramètres". Par exemple, si vous avez effectué dernièrement une recherche concernant une paire de bottes rouges, il est fort probable que dans les heures et les jours qui suivent, des publicités s'y rapportant viennent fleurir sur votre écran d'ordinateur , de smartphone ou de tablette.

Sur le web, les dépenses publicitaires en France ont enregistré une hausse de +5,9% en 2015 contre +0,6% sur la bonne vieille télé, d'après l'Institut de recherches et d'études publicitaires.

Crédits photos : TungCheung / Shutterstock.com

Partager cet article