Interdiction des sacs plastiques en caisse : E. Leclerc affiche Royal

Par , publié le
France Segolène Royal sur une affiche de E. Leclerc
Segolène Royal sur une affiche de E. Leclerc

En utilisant une photo de Ségolène Royal datant d'il y a 20 ans, l'enseigne E. Leclerc signifie à la ministre que cela fait depuis autant de temps que le groupe de distribution n'a plus recours à des sacs plastiques à usage unique dans les caisses de ses commerces.

L'affiche peut apparaître un tantinet moqueuse en même temps que vaguement bienveillante à l'égard de l'actuelle ministre de l'Environnement. Ainsi, dans sa nouvelle campagne publicitaire lancée en ce mercredi 29 juin, l'enseigne de grande distribution E. Leclerc reprend à son compte une photo de Ségolène Royal datant d'il y a vingt ans.

Une période précautionneusement choisie, car le groupe signifie dans l'affiche que l'interdiction des sacs plastiques en caisse, appelée à être appliquée le 1er juillet prochain pour les emballages à usage unique, est déjà en vigueur dans ses commerces depuis deux décennies.

E. Leclerc : une interdiction des sacs plastiques en caisse appliquée en 1996

La légende en gras de l'affiche dit : "Eh oui, Madame Royal, c'était en 1996 et nous avions déjà supprimé nos sacs de caisse." Avant d'expliquer plus bas que "depuis 1996, nous les avons remplacés [NDLR : les sacs jetables] par des sacs consignés, recyclables et échangeables à vie."

Et l'enseigne d'ajouter que cette pratique "a permis d'économiser 10.800 tonnes de plastique et a considérablement réduit les risques de pollution liés à l'abandon des sacs dans la nature".

Segolène Royal sur une affiche de E. Leclerc

Segolène Royal sur une affiche de E. Leclerc

"Il n'est jamais trop tard pour bien faire !"

La publicité, appelée à être déployée dans la presse et sur les panneaux d'affichage, se conclut en rappelant qu'"au 1er janvier 2017, ce sont les sacs d'emballage des produits frais qui seront remplacés par des sacs biosourcés. Alors une loi, même 20 ans après ? Pourquoi pas, il n'est jamais trop tard pour bien faire !"

Il convient de préciser qu'entre le 1er juillet et le 31 décembre 2016, il sera encore possible d'utiliser des sacs plastiques utilisés comme emballages alimentaires, quelle que soit leur matière (compostable ou non compostable) et même si leur épaisseur se révèle inférieure à 50 micromètres (à 50 µm). Les blisters non biodégradables et non compostables destinés à un usage presse ou publicitaire seront quant à eux interdits au 1er janvier 2017.

Partager cet article

Pour en savoir plus