Insécurité alimentaire : 1 personne sur 10 concernée selon l'OMS

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Un marché au Brésil.
Photo d'illustration. Un marché au Brésil.

Un rapport de l'OMS nous informe qu'une personne sur 10 est victime d'insécurité alimentaire, avec quelque 420.000 décès liés chaque année aux maladies d'origine alimentaire.

Un rapport récemment émis par l'OMS (Organisation mondiale de la santé) dresse un constat apparaissant, de prime abord, relativement peu alarmant. On y apprend ainsi qu'une personne sur dix dans le monde tombe malade par le contact d'aliments contaminés.

Ces 10% représentent cependant plus ou moins 600 millions d'individus, et chaque année, quelque 420.000 d'entre eux (incluant près d'un enfant de 5 ans sur trois) perdent la vie en raison de cette insécurité alimentaire. Cette dernière, nous dit-on, est dû à la présence d'agents pathogènes tels que les bactéries, les virus, les parasites, les toxines ou encore les produits chimiques.

Aliments contaminés : l'OMS affiche un chiffre de quelque 420.000 décès par an

Les chiffres délivrés par l'OMS, que celle-ci qualifie de "prudents", résultent de dix ans de travaux. Pour le docteur Kazuaki Miyagishima, directeur à l'OMS du département Sécurité sanitaire des aliments, zoonoses et maladies d'origine alimentaire, "jusqu'à présent nous combattions un ennemi invisible, un fantôme invisible".

L'Afrique et l'Asie du Sud-Est les plus touchées

Il est à noter, d'après les informations publiées par BFMTV.COM, que l'Afrique et l'Asie du Sud-Est sont les régions du monde où l'insécurité alimentaire apparaît la plus forte (320.000 morts imputés aux aliments contaminés). À l'inverse, les Amériques et l'Europe enregistrent d'assez faibles taux de mortalité (respectivement 9.000 et 5.000 décès). Le docteur Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, semble se réjouir des précisions apportées par ce rapport sur le sujet : "Jusqu'à présent, les estimations sur ce problème étaient vagues et imprécises, masquant les véritables coûts humains des aliments contaminés. Le rapport remet les choses en place. La connaissance des agents pathogènes à l'origine des plus graves problèmes selon les différentes régions du monde permet au grand public, aux gouvernements et au secteur agroalimentaire de prendre des mesures ciblées." D'après le document, plus de 50% des maladies d'origine alimentaire découlent de maladies diarrhéiques, lesquelles causent ainsi 550 millions de malades et provoquent 230 000 décès par an.

Crédits photos : T photography / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus