Indonésie : ivre, un pilote d'avion remplacé à la dernière minute

Par , publié le
International
Photo d'illustration.

Mercredi en Indonésie, le pilote d'un avion a été remplacé à la dernière minute en raison de son apparent état d'ébriété. L'homme avait pourtant passé les portiques de sécurité sans être arrêté.

Un éventuel drame a pu être évité mercredi en Indonésie, alors qu'un avion de la compagnie low cost Citilink s'apprêtait à quitter l'aéroport de Juanda (Surabaya, est de l'île de Java) pour rejoindre la capitale Jakarta. Le pilote désigné pour ce vol n'est ainsi pas apparu dans les meilleures conditions pour assurer la liaison.

L'histoire a été rapportée vendredi par The Jakarta Post. Pour les 154 passagers du vol, tout semble avoir commencé lorsque le pilote leur a prononcé son habituel message de bienvenue. Ou plutôt, tenté de prononcer, ses mots ayant ainsi témoigné d'une relative absence de fluidité et d'un apparent état d'ébriété. Un premier signal qui s'est apparemment voulu suffisant pour que des voyageurs se dirigent vers les sorties de secours afin de quitter l'avion.

Pilote ivre en Indonésie : un message de bienvenue balbutié

Il apparaît qu'à ce moment-là, les autres membres de l'équipage ont tenté de persuader le pilote de céder sa place. Au final, celui-ci a été remplacé sans délai et le vol s'est déroulé sans incident majeur. Jeudi soir, le PDG de Citilink Albert Burhanun prenait la parole sur ce sujet dans un communiqué de presse, relaté ici en version traduite par Le Figaro :

"Citilink traite ce problème avec le plus grand sérieux. Le pilote en question a été suspendu jusqu'à ce que l'enquête qui a été ouverte soit bouclée".

Un passage éloquent aux portiques de sécurité

Le pilote pourrait toutefois ne pas être seul à être inquiété dans cette affaire. Dans une vidéo postée sur la toile et tournée peu de temps avant l'embarquement, on le voit en effet passer les portiques de sécurité non sans difficultés à maintenir son équilibre. Malgré tout, les agents présents le laissent repartir même après que le pilote a laissé tomber ses affaires à plusieurs reprises. Depuis soumis à des tests médicaux, la réponse quant à son présumé état d'ivresse sera délivrée dans une semaine.

Crédits photos : happy photo/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus