Inde : un soldat ressort vivant de six jours passés sous la neige

Par , publié le
International des températures peu propices à une évasion
des températures peu propices à une évasion

En tout début de semaine, un soldat a été retrouvé vivant au nord de l'Inde. Une nouvelle tenant presque du miracle étant donné que l'homme a passé six jours enseveli sous la neige.

Lundi, un soldat indien a été retrouvé vivant dans la région du Cachemire, dans le nord de l'Inde. Et si sa condition est précisée ici, c'est parce que l'homme faisait partie d'un groupe de dix militaires disparus dans une avalanche survenue sur le glacier de Siachen.

Un représentant de l'armée l'a de plus indirectement présenté comme l'unique survivant du bataillon : "Les autres soldats ne sont malheureusement plus des nôtres". Nos confrères de Francetv info rapportent également que le soldat a été retrouvé sous huit mètres de neige et qu'il y a été enseveli six jours durant.

Soldat retrouvé vivant au nord de l'Inde : l'unique survivant d'un groupe de dix militaires

Il était d'ailleurs prévu qu'il fasse l'objet, en ce mardi matin, d'une évacuation en direction d'un hôpital militaire de la capitale New Delhi. Le communiqué de l'armée appelle désormais à s'en remettre aux prières pour un rétablissement prochain du soldat, dans un état pour le moins sérieux aux dernières nouvelles : "Nous espérons que le miracle va se poursuivre. Priez avec nous".

Quelque 8.000 soldats morts sur le glacier Siachen en plus de 30 ans

On estime que depuis 1984, quelque 8.000 soldats ont trouvé la mort sur le glacier Siachen, et ce pour de multiples raisons : avalanches, glissements de terrain, engelures, mal de l'altitude ou encore crise cardiaque, un glacier où les températures peuvent descendre jusqu'à -60° en hiver. Malgré tout, en dépit d'un bilan de victimes on ne peut plus conséquent, le site est toujours foulé par l'armée indienne dans le cadre de patrouilles. Rappelons en effet que la région du Cachemire est disputée depuis près de trente décennies par l'Inde et le Pakistan, et que sa frontière a déjà été fuie par plus de 10.000 villageois indiens désireux de ne pas subir les conséquences de nouvelles tensions.

Crédits photos : MorgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus