Inde : six morts dans l'attaque d'un commissariat

Par , publié le
International Policiers en Inde
Policiers en Inde

Lundi, des hommes armés ont pris d'assaut un commissariat de police du Pendjab, en Inde. On déplore six morts et plusieurs blessés.

Les autorités du pays annoncent qu'un commissariat de police de l'État du Pendjab (situé au nord de l'Inde près du Pakistan), a été pris d'assaut lundi par des hommes armés. Six personnes ont péri pendant l'attaque, laquelle a également occasionné plusieurs blessés.

On apprend en parallèle que cinq bombes ont été découvertes non loin des lieux, sur une voie de chemin de fer de ce même État. Rajnath Singh, ministre indien de l'Intérieur, a indiqué avoir ordonné le renforcement des mesures de sécurité au niveau de la frontière avec le Pakistan, en parlant d'une situation contrôlée. Le vice-ministre de l'Intérieur Kiren Rijiju a quant à lui semblé réfuter l'hypothèse d'otages : "Nous ne pensons pas qu'il y ait des otages. Et pour le moment, tant que l'opération est en cours, il ne serait pas opportun de divulguer trop de détails."

Commissariat pris d'assaut en Inde : sécurité renforcée à la frontière pakistanaise

Des sources policières citées par Reuters rapportent que les assaillants sont entrés sur le sol indien après être partis du Pakistan et passés par l'Etat de Jammu-et-Cachemire (nord du Penjab). Il apparaîtrait qu'ils aient été au nombre de cinq et qu'ils aient attaqué un poste de police de Dinanagar (district de Gurdaspur, à deux dizaines de kilomètres de la frontière pakistanaise) après avoir volé un véhicule vêtus de tenues militaires.

Quatre civils et deux policiers morts

Après avoir encerclé le commissariat, les forces de l'ordre ont échangé des coups de feu nourris avec le groupe armé, pour un bilan humain que nous détaille un officier de police. Sur les six personnes décédées durant l'assaut, quatre étaient des civils et les deux autres faisaient partie de la police. À noter également que si la région du Cachemire est fréquemment la cible de ce genre d'assauts, ce n'est en revanche pas vraiment le cas du Pendjab, à majorité sikh.

Crédits photos : Elena Mirage / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus