Inde : 40 couteaux retrouvés dans l'estomac d'un policier

Par , publié le
Insolite Le chirurgien montre quelques uns des couteaux retirés de l'estomac de son patient.
Le chirurgien montre quelques uns des couteaux retirés de l'estomac de son patient.

Vendredi, un policier indien a dû être opéré après avoir avalé 40 couteaux. A l'origine, sans doute un trouble alimentaire nommé "pica".

Deux mois après avoir commencé à avaler des couteaux, un policier âgé de 42 ans a dû être opéré le vendredi 19 août dans un hôpital d'Amritsar (Etat du Pendjab, Nord de l'Inde).

L'homme indique avoir été poussé par des "pouvoirs spirituels"

A l'AFP, l'homme qui est aussi père de deux enfants, déclare : "Cela a commencé en juin, quand j'ai avalé le premier couteau, et j'ai apprécié la sensation. C'est vite devenu une habitude". Et pour quelle raison ? "Je ne sais pas pourquoi je l'ai fait, des pouvoirs spirituels m'ont poussé", indique-t-il.

C'est après que le policier se soit plaint, et on l'imagine volontiers, de douleurs à l'estomac qu'une radiographie est pratiquée. La masse sombre présente sur les clichés a d'abord orienté les médecins vers une suspicion de tumeur, mais il en était tout autre. Ce sont donc, après 5 heures d'opération chirurgicale que 40 couteaux, pouvant mesurer jusqu'à 17 cm ont été retirés.

Un trouble alimentaire à l'origine ?

Le Dr Jatinder Malhorta indique en outre : "Nous étions tellement nerveux, une seule petite erreur aurait pu être fatale. En 20 ans de métier, je n’avais jamais été confronté à cela". Si l'homme se porte aujourd'hui bien physiquement, son départ de l'hôpital devra toutefois être précédé d'un bilan psychologique. La dépression est avancée par les spécialistes, mais la piste d'un trouble alimentaire appelé "pica" est aussi supposée. Vous l'aurez compris, ce trouble désigne le fait d'ingurgiter des substances non comestibles.

"Je n’ai jamais pensé que cela me ferait du mal, mais quand j’ai souffert je suis allé à l'hôpital. Je ne le ferai plus, je suis content qu’ils m’aient sauvé la vie et je veux retrouver ma famille", conclut le policier.

Crédits photos : Capture d'écran YouTube / CNN

Partager cet article

Pour en savoir plus