Immersion Corporation traîne Apple en justice pour violation de brevets

Par , publié le
Tech
Apple Watch Edition

Jeudi dernier, le spécialiste de la technologie haptique Immersion Corporation a déposé plainte contre Apple pour violation de brevets. L'iPhone 6 et l'Apple Watch seraient concernés.

Le jeudi 11 février dernier, la cour fédérale du Delaware (États-Unis) a reçu un dépôt de plainte initié par Immersion Corporation, une société connue pour sa maîtrise de la technologie haptique. L'objet de la plainte, une violation de brevets par Apple qui aurait ainsi, via ses technologies 3D Touch et Force Touch, significativement contrarié les propriétés intellectuelles d'Immersion Corporation.

Il s'agirait, plus particulièrement encore, de procédés renfermés par l'iPhone 6, sa famille et son dérivé 6s ainsi que les trois modèles de l'Apple Watch. Des appareils qui auraient donc, selon la plainte, été partiellement conçus sur la base de trois brevets détenus par Immersion Corporation. Les Numériques, qui rapportent l'information, précisent que ces brevets répondent aux noms chiffrés 8.619.051 ("Haptic feedback system with stored effects"), 8.773.356 ("Method and apparatus for providing tactile sensations") et 8.659.571 ("Interactivity model for shared feedback on mobile devices").

Apple attaqué par Immersion Corporation pour trois violations de propriétés intellectuelles

Immersion Corporation ajoute que depuis sa création en 1993, les technologies haptiques y ayant été conçues ont été utilisées dans des domaines variés (dispositifs médicaux, jeux vidéo, électronique). Pour répondre au préjudice de cette multiple violation de brevets présumée, la société plaignante demanderait des dommages et intérêts au montant non communiqué.

L'iPhone 6, l'iPhone 6s et l'Apple Watch dans le viseur du plaignant

On apprend par ailleurs que la plainte mentionne de même AT&T et AT&T Mobility, soit l'opérateur mobile numéro un des États-Unis. Apple n'a pour l'heure pas publiquement réagi aux accusations d'Immersion Corporation, qui requiert également de la firme de Cupertino qu'elle cesse la commercialisation américaine des appareils incriminés, et ce jusqu'à ce que les deux parties trouvent un arrangement. Lequel devrait, selon toute vraisemblance, prendre la forme d'un chèque non avare en zéros. En supposant également que plus cette affaire durera dans le temps, et plus Immersion trouvera matière à réclamer une compensation toujours supérieure.

Crédits photos : Apple website

Partager cet article

Pour en savoir plus