Ille-et-Vilaine : un nouveau bébé tombe dans le coma après avoir absorbé du cannabis

Par , publié le
Faits Divers
Cannabis (photo d'illustration)

En tout début de mois en Ille-et-Vilaine, un bébé de 14 mois est tombé dans le coma après avoir absorbé du cannabis. Si l'enfant va aujourd'hui mieux, sa grand-mère devra répondre de son apparente négligence devant la justice.

Les faits se sont produits le 1er janvier dernier dans la commune de Cesson-Sévigné, en Ille-et-Vilaine. Un bébé de 14 mois est tombé dans le coma après avoir possiblement ingéré une boulette de cannabis, et la responsabilité de sa grand-mère d'être désormais pointée du doigt.

L'enfant se trouvait donc chez cette femme lorsqu'il a été victime un malaise. Sa grand-mère a donc alerté les pompiers et le SAMU, et ces derniers d'avoir découvert une petite fille en état de somnolence qui a ensuite été prise de convulsions. Comme le rapportent nos confrères de Ouest-France, le bébé a été admis en état critique au CHU de Rennes, et des analyses toxicologiques d'avoir établi par la suite que l'enfant avait été intoxiqué au cannabis.

Bébé intoxiqué au cannabis : sa mère et sa grand-mère consommatrices

Et c'est jeudi que la grand-mère de la fillette et la mère de l'enfant ont été placées en garde à vue au commissariat de Rennes. Toutes deux ont reconnu être de régulières consommatrices de cannabis, et une perquisition amènera d'ailleurs la police à mettre la main sur 5 grammes de résine. Le bébé aurait donc vraisemblablement absorbé une boulette de cannabis qui se trouvait à sa portée.

L'enfant va mieux

Si la petite fille, qui est tombée dans le coma suite à cette ingurgitation, se porte aujourd'hui mieux, il va s'agir de désigner un responsable dans cette affaire. La garde à vue a été levée pour la mère de l'enfant. Elle ne devrait faire l'objet d'aucune poursuite, ne s'étant ainsi pas trouvée sur les lieux au moment des faits.

En revanche, la grand-mère, elle aussi remise en liberté, sera convoquée devant le tribunal correctionnel de Rennes le 17 août prochain pour violation délibérée d’une obligation de sécurité. C'est en effet à son domicile que sa petite-fille s'est intoxiquée, apparemment sans que la grand-mère ne s'en soit aperçue. On rappellera qu'en novembre dernier, une histoire semblable était arrivée en Seine-et-Marne pour une issue également heureuse pour la santé de l'enfant.

Crédits photos : Photographee.eu/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus