IKO : une prothèse faite en partie de LEGO

Par , publié le
Société IKO, prothèse compatible avec des pièces de LEGO
IKO, prothèse compatible avec des pièces de LEGO

Un étudiant en design a mis au point une prothèse destinée aux enfants et censée stimuler leur imagination en la rendant compatible avec des pièces de LEGO.

L'amusement et la joie de créer, sans mauvais jeu de mot intentionnel, sont les briques de l'édifice LEGO. L'utilisation de ces fragiles jouets concerne donc majoritairement des enfants, que la manipulation de LEGO rend particulièrement imaginatifs.

Carlos Arturo Torres est un étudiant en design issu de l'Umeå Institute of Design (UID), en Suède. Son idée a été de concevoir IKO, une prothèse pour le bras compatible avec des pièces de LEGO permettant ainsi aux enfants handicapés de puiser dans la liberté offerte par ces briques, et ce pour mettre eux-mêmes au point des systèmes créatifs.

Prothèse compatible LEGO : l'imagination des enfants handicapés mise à contribution

Cette prothèse est constituée de base de trois éléments : une articulation, un avant-bras et une main. Comme nous en informe Pourquoi Docteur ?, la batterie du bras est renfermée dans l'articulation et l'avant-bras contient pour sa part un moteur enclenchant l'activation de la main. L'enfant peut fixer des briques sur des embouts et choisir de remplacer la main par ce qui lui chante. Une grue ou un vaisseau spatial pour les constructions les plus "communes". En mai 2014, un enfant colombien de 8 ans avait eu l'occasion d'essayer cette prothèse, non sans une certaine joie aisément décelable sur son visage.

Un prix remporté par son créateur

On apprend d'ailleurs que le mois dernier, Carlos Arturo Torres a décroché un prix de design pour son invention. Auprès du Guardian, il a imaginé que sa création puisse être la première pièce d'une machine à laquelle de grands noms pourraient contribuer : "Imaginez Marvel qui développerait des modules de superhéros. Ou Mattel qui concevrait des maisons de poupées ou des lanceurs de voitures, General Electric des microscopes et Nintendo des accessoires compatibles." En ajoutant que "la prothèse est suffisamment modulable pour permettre aux enfants de la bricoler, la bidouiller, faire preuve d'imagination".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus