Hulot au PS ? Cambadélis ouvert à la discussion

Par , publié le
Politique Jean-Christophe Cambadélis (PS)
Jean-Christophe Cambadélis (PS)

Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a déclaré lundi que la parti était ouvert à la discussion avec Nicolas Hulot, dont les propositions écologistes apparaitraient ainsi plus séduisantes que celles de Cécile Duflot.

Invité lundi de Radio Classique et Paris Première, le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) Jean-Christophe Cambadélis y a laissé entendre qu'un rapprochement avec Nicolas Hulot n'aurait rien d'improbable. Et de mettre le militant écologiste en opposition avec une autre représentante de cette cause, l'ex-ministre du Logement Cécile Duflot :

"Le débat politique que porte Hulot est sûrement plus productif que celui que porte aujourd’hui [Cécile] Duflot. Duflot veut une écologie punitive du Parti socialiste, Hulot veut une écologie qui soit efficace pour le pays et peut-être même pour l’humanité. C’est quand même totalement différent."

Cambadélis : les membres du PS "prêts à discuter" avec Hulot

Alors que le groupe écologiste à l'Assemblée nationale vient pour ainsi dire d'imploser, le premier secrétaire du PS serait ainsi favorable à ce que Nicolas Hulot rejoigne les rangs du parti : "Il faut qu’il y ait une discussion, une confrontation, une réflexion avec Hulot, ça me paraît intéressant. Nous, nous avons évolué sur la social-écologie, nous avons intégré les questions écologiques dans nos réflexions, nous sommes prêts à discuter aujourd’hui avec M. Hulot."

Les Verts "en voie de décomposition"

Et M. Cambadélis d'en avoir rajouté une couche sur la députée de Paris, laquelle craint au passage de perdre sa circonscription aux prochaines législatives : "La stratégie de Cécile Duflot de privilégier son appareil plutôt que les électeurs ou la situation politique a conduit à la situation que l’on connaît aujourd’hui chez les Verts : ils sont en voie de décomposition."

Il s'agirait donc pour le PS de préparer le terrain à l'arrivée de Nicolas Hulot avant qu'Europe Écologie Les Verts (EELV) ne connaisse un nouveau tremblement. La balle semble donc désormais dans le camp de l'animateur, qui a d'ailleurs confié à nos confrères de Libération qu'il entendait se prononcer sur son éventuelle candidature à la présidentielle de 2017 dans les prochains mois, en se fixant l'automne comme échéance.

Crédits photos : Capture écran Youtube / Itélé

Partager cet article

Pour en savoir plus