Hugh Jackman et Jim Carrey et The Mask et Wolverine

Par , publié le
People
Mystique et Wolverine, à l'affiche de X-Men : Days of Future Past.

Récemment sur Twitter, les comédiens Hugh Jackman et Jim Carrey ont interverti leurs rôles emblématiques de Wolverine et The Mask. Pour des résultats laissés à l'appréciation de chacun.

Les réseaux sociaux, au-delà des troubles politiques et médiatiques qui peuvent en naître, sont également de potentiels lieux d'échanges n'ayant pas d'autre apparente ambition que de divertir. Il y a une dizaine de jours, le comédien Hugh Jackman partageait ainsi sur Twitter un playback réalisé sur une chanson de Katy Perry. Laquelle ne semble d'ailleurs pas avoir directement réagi à cet hommage.

Et, vraisemblablement pris d'une envie de réitérer cette expérience mimétisante, Hugh a repris, un peu plus tôt dans la semaine et cette fois-ci sur Instagram, le célèbre "Smokin'!" ("Splendide !" en version française) prononcé par The Mask dans le film du même nom. En avouant dans le même temps qu'il devrait "clairement rester dans [sa] voie", même s'il a, selon ses dires, "fait de son mieux pour rendre justice" au personnage de Jim Carrey.

Jim Carrey, un Wolverine de cuisine sur Twitter ?

La réponse de ce dernier ne s'est pas (trop) fait attendre, avec un cliché posté jeudi sur son compte Twitter avec la légende suivante : "Bien joué Hugh Jackman. Laisse-moi maintenant me délecter de ton plus grand rôle". La photo montre un Jim Carrey à la coupe de cheveux suffisamment travaillée pour évoquer dans l'instant Wolverine avec, en guise de griffes, plusieurs ustensiles de cuisine pouvant possiblement faire tout autant de dégâts que les ongles métalliques de Serval.

Hugh Jackman s'avoue vaincu

Beau joueur, Hugh Jackman a reconnu le lendemain sur le réseau de l'oiseau bleu avoir trouvé plus fort que lui : "Jim Carrey l'a définitivement emporté ! Belle performance camarade." Cette bataille amicale est au passage l'occasion de rappeler que The Mask, sorti en 1993, n'a connu qu'une suite (en 2005) dans laquelle Jim Carrey brillait par son absence. Et si la franchise devait compter un autre volet, on peut se demander s'il serait de la partie. Dans le cas contraire, la concurrence, hésitante ou non, semble être là.

Partager cet article

Pour en savoir plus