HTC réduit ses effectifs de 15%

Par , publié le
Mobile
Un mobile du constructeur HTC lors du dernier Mobile World Congress.

La guerre du smartphone ne connaît pas la pitié, ne fait pas de quartiers et ne prend aucun prisonnier. Le constructeur taïwanais HTC l'apprend à ses dépends et supprime plus de 2.000 emplois.

A Taïwan, là où la marque de smartphones HTC est née, l'heure n'est pas vraiment à la fête. Quelques jours seulement après avoir annoncé de très grosses pertes liées au deuxième trimestre d'activité, le groupe se voit contraint de réduire ses effectifs à travers le monde.

HTC, des suppressions d'emploi

Jeudi, HTC a donc fait l'annonce de la suppression de plus de 2.000 postes sur les 15.000 qu'il compte dans le monde, soit environ 15%. Pour être tout à fait exact, le nombre d'emplois concernés n'a pas été dévoilé avec précision, mais un porte-parole a déclaré que le plan "prévoit également (...) une réduction de 35% des dépenses d'investissement, qui inclut une réduction de 15% des effectifs". Sachant que le groupe emploie 15.000 personnes, on obtient ainsi le nombre 2.250 postes.

Ces suppressions entrent dans le cadre d'une "refonte des activités" du groupe, mais leur période d'application n'a pas été indiquée par le groupe.

Les origines des mauvais résultats

C'était donc il y a moins d'une semaine. HTC rendait public des résultats catastrophiques pour le deuxième trimestre avec une perte de 8 milliards de dollars de Taïwan, soit environ 223 millions d'euros. Alors qu'à la même période, en 2014, HTC enregistrait un bénéfice net de 2,26 milliards de dollars de Taïwan. L'une des conséquences fut la dégringolade du titre de plus de 7% en Bourse.

Il n'y a pas si longtemps, HTC était l'un des acteurs de pointe du marché des smartphones. Mais la montée ne puissance d'Apple et de Samsung, et des "régionaux" chinois Lenovo ou Huawei n'offre plus la même sécurité dans les chiffres. Ses produits haut-de-gamme sont moins convoités, et les ventes sur le territoire chinois se sont révélés décevants.

Crédits photos : Ivan Garcia / Shutterstock.com

Partager cet article