Hongrie : une journaliste renvoyée pour comportement inacceptable avec les migrants

Par , publié le
International Capture d'écran de la vidéo circulant sur Twitter montrant la journaliste faire un croche pied à un homme portant un enfant dans les bras pour les faire chuter.
Capture d'écran de la vidéo circulant sur Twitter montrant la journaliste faire un croche pied à un homme portant un enfant dans les bras pour les faire chuter.

En Hongrie, une journaliste locale a été surprise par les caméras en se comportant de manière totalement inhumaine envers les migrants.

La ville de Röszke en Hongrie, frontalière avec la Serbie, est le lieu de passage privilégié des nombreux migrants qui tentent d'obtenir un statut de réfugié en Europe. Alors que plusieurs journalistes couvrent l'afflux de migrants et les problèmes posés par le manque de structures d'accueil, une journaliste locale a été prise en flagrant délit de brutalité envers des migrants.

Un comportement totalement inacceptable

Une journaliste de la chaîne de télévision hongroise N1 TV avait été dépêchée pour prendre des images de l'afflux de migrants depuis la Serbie voisine dans la ville de Röszke. Le passage de la frontière particulièrement aisé engendre souvent des scènes de poursuites entre la police et les migrants. Alors qu'elle filmait la scène, la journaliste a été surprise par des caméras de journalistes allemands en train de réaliser des actes particulièrement indignes du statut de journaliste.

Des vidéos qui ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux la montre faisant un croche-pied à un homme portant un enfant dans les bras pour le faire chuter lourdement. Elle n'a pas hésité par la suite à donner un coup de pied à un garçon puis à une fillette ou encore à réaliser d'autres croche-pieds pour faire tomber les migrants espérant passer le cordon policier. Les scènes montrent clairement que ses gestes sont intentionnés.

Vidéo montrant le croche pied faisant chuter l'homme portant un enfant dans ses bras :

Vidéo la montrant donner délibérément des coups de pieds à deux enfants :

Licenciée suite à ces images accablantes

Les réseaux sociaux se sont emparés de l'affaire, déclenchant un véritable tollé. Selon nos confrères de L'Express, la journaliste serait une proche du parti d'extrême droite hongrois et une militante anti-immigration. Peu de temps après les faits, la chaîne de télévision N1 TV a publiquement annoncé sur sa page Facebook avoir renvoyé la journaliste pour son "comportement inacceptable".

Partager cet article

Pour en savoir plus