Hollande sur Macron : la politique, "on a le droit d'en faire, même si on n'est pas élu"

Par , publié le
Politique
François Hollande sur Europe1 le 17 mai 2016

Mardi, le président de la République François Hollande a déclaré à propos de son ministre de l'Économie Emmanuel Macron que la politique, "on a le droit d'en faire, même si on n'est pas élu".

Mardi, le président de la République François Hollande rencontrait l'Association de la presse présidentielle. L'occasion notamment pour l'exécutif de s'exprimer sur sa politique et sur la position d'équilibriste que semble adopter son ministre de l'Économie Emmanuel Macron depuis quelque temps.

Dans des propos repris par nos confrères de L'Express, le chef de l'État a ainsi évoqué l'envie d'ailleurs de l'ex-banquier d'affaires : "Pour trouver la solution et ça a pu m'arriver aussi, on dit 'on va faire de la politique autrement'. [Mais] la politique, il faut l'aimer, même avec ses médiocrités, [car même si ] la démocratie a besoin d'être profondément renouvelée et régénérée", [il] "n'y a pas de démocratie sans politique".

"La politique, il faut l'aimer, même avec ses médiocrités" pour Hollande

On rappellera ainsi que le mois dernier, Emmanuel Macron avait tenu son premier meeting parisien, durant lequel il aura entre autres parlé d'un pays "usé des promesses non tenues" et plaidé pour une rupture avec un "monde ancien, fatigué et usé". Le ministre y aura brandi une apparente volonté de faire de la "politique autrement".

Et François Hollande de signifier indirectement à Emmanuel Macron que la place qu'il occupe actuellement au gouvernement est loin d'apparaître négligeable, quand bien même il a été nommé et non élu à ce poste : "Ce n'est pas un mauvais métier de faire de la politique, on a le droit d'en faire, même si on n'est pas élu".

La "politique autrement" de Macron ironisée

Toujours au mois de juillet, un ministre du gouvernement avait évoqué une relation entre le président et son ministre possiblement moins conflictuelle qu'on ne pourrait l'imaginer : "J'ai toujours pensé que s'ils n'étaient pas de mèche, il y avait au minimum de la connivence entre eux". Et d'avoir alors ajouté que Français Hollande "a besoin de Macron", à l'aura vraisemblablement plus favorable que la sienne auprès des Français et qui pourrait lui donner des idées pour 2017.

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article