Héraut : à 73 ans, il roulait sans permis depuis 40 ans

Par , publié le
Faits Divers La Gendarmerie (photo d'illustration)
La Gendarmerie (photo d'illustration)

C'est à la suite d'un excès de vitesse qu'un motard septuagénaire résidant dans l'Hérault a été démasqué par la gendarmerie du département : il roulait en effet sans permis depuis 40 ans.

C'est durant cet été qu'un motard de 73 ans résidant dans l'Hérault a été confondu par les gendarmes du département. Les autorités l'avaient intercepté au guide d'un maxi scooter alors que le septuagénaire roulait sur la RD 51 à Marseillan (sud de Béziers).

Lors du contrôle routier qui s'était ensuivi pour excès de vitesse, les gendarmes avaient requis du contrevenant qu'il revienne leur présenter son scooter avec une plaque d'immatriculation conforme aux règles établies par la loi. Et lorsque les forces de l'ordre lui avaient demandé son permis de conduire, le motard avait prétexté qu'il l'avait oublié chez lui.

Sans permis depuis 40 ans, un motard héraultais démarqué par la gendarmerie de l'Hérault

Il s'est avéré que le septuagénaire roulait sans permis depuis 40 ans, selon nos confrères d'Europe1 avec AFP qui rapportent l'information. Sur sa page Facebook, la gendarmerie de l'Hérault a même publié le permis de conduire du motard, en indiquant qu'"après vérifications d'un élément de son permis de conduire, il apparaît que l'intéressé, âgé de 73 ans, pilotait des motocyclettes en toute impunité depuis plus de 40 ans, sans avoir jamais obtenu le permis de catégorie 'A'".

Le septuagénaire bientôt convoqué par le parquet de Béziers

En ajoutant que le septuagénaire était fréquemment contrôlé et qu'"il était passé jusqu'à ce jour au travers des mailles du filet". Jeudi dernier, l'homme s'est rendu à la gendarmerie de Pézenas pour y présenter une plaque d'immatriculation conforme, sans toutefois avoir ramené son permis. Sous le coup d'une amende et d'une peine de prison pour ce que la gendarmerie qualifie tel un délit, le motard est attendu pour "répondre de ses actes" devant le parquet de Béziers où il y sera "très prochainement" convoqué.

Crédits photos : JPC-PROD/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus