Hérault : Une fillette d’un an se noie dans une piscine privée

Par , publié le | modifié le
Faits Divers De l'eau dans une piscine (illustration)
De l'eau dans une piscine (illustration)

Une fillette de 1 an s’est noyée dans la piscine familiale. Malgré de nombreuses tentatives de réanimation, les secours ne sont pas parvenus à sauver l’enfant.

Malgré les nombreux rappels de consignes de sécurité, les noyades de jeunes enfants dans des piscines privées subissent. Cette fois, le drame s’est déroulé dans la commune de Saint-Just, près de Lunel dans l’Hérault.

Une fillette de un an a trouvé la mort en se noyant dans la piscine familiale dans la soirée de dimanche à 20 heures.

Les sauveteurs n’ont rien pu faire

Selon les informations du journal local Midi Libre, la petite fille a échappé à la surveillance de ses parents. Lorsque ces derniers se sont rendu compte que la fillette était tombée dans l’eau, ils l’ont immédiatement transportée au pôle santé de Lunel.

Malheureusement, les équipes de secouristes ne sont pas parvenues à réanimer l’enfant malgré de longues opérations de réanimation et de nombreux massages cardiaques. Son décès a été prononcé dans la soirée.

Des drames très fréquents

Ce nouveau drame en piscine privée va s’ajouter aux nombreux accidents de ce type recensés chaque année. L’Institut de Veille Sanitaire (INVS), le nombre total de noyades accidentelles chez les personnes de moins de 20 ans s’élevait, l’an dernier (pour la seule période du 1er juin au 30 septembre) à 459 cas, dont 112 rien que dans des piscines privées.

Les lieux de noyades changent selon la classe d’âge. Ainsi, les enfants les plus jeunes se noient plus souvent en piscine (privée familiale, privée à usage collectif et piscine publique). Les jeunes entre 6 et 12 ans se noient plus souvent en mer ainsi que ceux âgés entre 13 et 19 ans. Pour les moins de 6 ans, les causes de noyades les plus répandues sont les chutes et le fait de ne pas maîtriser la nage.

Crédits photos : Gadini/Pixabay

Partager cet article