Le Havre : il prétend avoir mortellement étranglé sa mère avec un lacet

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Des véhicules de la police.
Photo d'illustration. Des véhicules de la police.

Un jeune habitant du Havre d'une vingtaine d'années prétend avoir étranglé sa mère jusqu'à la mort avec un lacet. Une version qui ne semble pas encore avoir été confirmée par les autorités.

Un jeune homme de 25 ans s'accuse du meurtre de sa mère quant à elle âgée de 62 ans. Les faits se sont produits dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 août au Havre (Seine-Maritime). Il est aux alentours de 5h50 lorsque la police est alertée par un appel passé via le 17.

Une patrouille est alors envoyée sans délai dans le quartier de Graville, et les forces de l'ordre d'être rejointes par les sapeurs-pompiers ainsi que les médecins du SAMU. Prévenus par le fils d'une sexagénaire que cette dernière aurait été mortellement étranglée par un lacet, les secours découvrent le corps inanimé d'une femme.

Mort d'une femme au Havre : son fils en garde à vie

En dépit de l'intervention des autorités compétentes, la mère du jeune homme ne rouvrira pas les yeux. Une source judiciaire a indiqué à nos confrères de Normandie-actu que "la femme, âgée de 62 ans, a été déclarée décédée".

Le fils de la victime, qui prétend être à l'origine de la mort de sa mère, a été immédiatement interpellé puis placé en garde à vue. C'est à la sûreté urbaine du Havre qu'a été confiée l'enquête qui aura notamment à déterminer la responsabilité du jeune homme dans cette affaire. Une vraisemblablement autopsie du corps de la sexagénaire est pour sa part appelée à établir la cause précise du décès.

"Un garçon gentil" selon ses amis

Un drame que peu d'éléments semblaient pouvoir permettre de prévenir. Les amis du suspect se disent en effet "choqués" de la macabre nouvelle, et de décrire "un garçon gentil" qui n'était pas connu pour témoigner d'un comportement sensiblement violent. Ses proches reconnaissent toutefois que depuis environ un an, il n'était plus vraiment le même en ayant ainsi par exemple stoppé ses sorties entre amis et en étant, cet été, parti en vacances en solitaire sans avoir prévenu son entourage.

Crédits photos : Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus