Hauts-de-France : Bertrand ne souhaite pas une sortie du nucléaire

Par , publié le
Politique Xavier Bertrand
Xavier Bertrand

Lors d'une conférence à Amiens, le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand a notamment déclaré qu'il ne souhaitait pas que sa région sorte du nucléaire. Et d'appeler même à l'installation d'un nouvel EPR.

Quand bien même les éoliennes présentes dans les Hauts-de-France ne représentent que 26% du parc installé en France, cette proportion apparaît déjà trop importante aux yeux du président de la région Xavier Bertrand. Et de l'avoir signifié à l'occasion d'une conférence tenue à Amiens sur le sujet de la troisième révolution industrielle.

Dans des propos rapportés par nos confrères de France Bleu, l'ancien ministre prononce même son désir que les Hauts-de-Seine demeurent une région nucléaire : "elles [NDLR : les éoliennes] ne créent pas autant d'emplois que cela, et puis quand il y a les éoliennes en tête c'est aussi pour faire sortir la région du nucléaire. Moi je ne veux pas que le région sorte du nucléaire".

Nucléaire : Xavier Bertrand s'oppose aux éoliennes

Et d'ajouter par ailleurs, toujours sur le plan des éoliennes, qu'à "chaque fois qu'il y aura un projet, la région sera défavorable". Xavier Bertrand appelle donc à ce que soit privilégiée la solution du nucléaire, et ce par l'installation d'une nouvelle centrale : "J'aimerais que l'un des EPR [NDLR : réacteur pressurisé européen] après Flamanville, peut-être dans 10 ou  15 ans, soit dans la région des Hauts-de-France, parce que non seulement c'est de l'indépendance énergétique mais en plus c'est des milliers et des milliers d'emplois".

La décision n'appartient pas aux Hauts-de-France

Il convient cependant de préciser que la décision d'implanter ou pas un EPR dans la région en revient au préfet et aux services de l'état. Même si le délégué régional de France Énergie Éolienne (FEE) Ralph Grass considère qu'"un président de la troisième région de France a beaucoup de pouvoirs en global".

M. Grass indique au passage que le développement économique de la région Nord-pas-de-Calais-Picardie bénéficie sensiblement du recours aux éoliennes (à l'origine de la création d'au moins 1.600 emplois selon la FEE) : "dans les 4 ans la profession va investir 3 milliards d'euros dans la région Hauts-de-France, je ne connais aucune autre industrie qui investisse autant. On paie chaque année 57 millions d'euros d'impôts locaux pour les communes, les communautés de communes et les départements".

Crédits photos : Marie-Laurence HAROT / FTV/phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus