Hautes-Alpes : les ossements d'un randonneur disparu possiblement retrouvés

Par , publié le
Faits Divers Un véhicule de la gendarmerie (photo d'illustration)
Un véhicule de la gendarmerie (photo d'illustration)

Mercredi dernier dans les Hautes-Alpes, une randonneuse a découvert des ossements qui pourraient appartenir à un homme disparu en juillet 2011.

Le mercredi 5 août dernier, une habitante de la commune de Saint-Maurice-en-Valgodemard (Hautes-Alpes) se trouvait au Parc national des Écrins, dans la zone du col de Prentiq située non loin des lacs de Pétarel. Une présence motivée par la surveillance de brebis d'un autre éleveur, et qui l'amènera à découvrir des ossements de même qu'un sac à dos.

Cette femme a ensuite alerté les autorités, qui arriveront sur les lieux le lendemain après-midi. L'enquête en cours, menée par le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Briançon, révèle déjà un possible lien entre les restes humains découverts et la disparition d'un randonneur de 24 ans survenue en juillet 2011 dans les Écrins. Les ossements pourraient ainsi être les siens.

Ossements humains découverts dans les Hautes-Alpes : des analyses ADN en cours

Une hypothèse qui sera très vraisemblablement validée ou non quand les analyses ADN, actuellement réalisées à l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), seront parvenues à identifier la victime. Un délai que l'on nous dit estimé à un mois. Nos confrères de D!CI précisent que ce n'est qu'à ce moment-là que le parquet de Gap prendra publiquement la parole dans ce dossier.

Disparition d'un randonneur en 2011 : des réponses dans un mois

On nous rappelle que lorsque la disparition du randonneur avait été signalée en 2011, les recherches pour le retrouver avaient mobilisé non seulement les secouristes en montagne, mais également quantité de randonneurs du Champsaur et du Valgaudemar. La zone balayée était d'ailleurs située aux environs de celle où ses possibles ossements ont été récemment découverts. Signalons que d'autres randonneurs sont toujours recherchés dans le massif des Écrins, concernant entre autres deux disparitions datant de juin 2014 et juin 2015, à un peu plus d'une semaine d'intervalle.

Crédits photos : hadescom/Shutterstock.com

Partager cet article