Haute-Savoie : un campeur suisse se tue après une chute de 80 mètres

Par , publié le
France Gendarmes engagés dans les opérations de secours et de recherches des touristes disparus le 10 juin 2015 près d'Asco en Haute-Corse
Gendarmes engagés dans les opérations de secours et de recherches des touristes disparus le 10 juin 2015 près d'Asco en Haute-Corse

Un campeur suisse de 25 ans a fait une chute mortelle de plus de 80 mètres après s’être éloigné de son groupe qui campait à 1100 mètres d’altitude.

La montagne est aussi belle qu’elle est dangereuse. Le terrible accident survenu dans la nuit de samedi à dimanche en Haute-Savoie est venu une nouvelle fois nous le rappeler. Un campeur de 25 ans est mort après être tombé d’une barre rocheuse et avoir fait une chute de près de 80 mètres.

Une chute de 80 mètres

L’homme, un campeur suisse de 25 ans bivouaquait avec ses amis à 1100 mètres d’altitude dans une grotte du Mont Salève surplombant l’agglomération de Genève. Le jeune homme se serait alors écarté seul du groupe au cours de la soirée afin de rejoindre une crête située sur le sommet du Mont Salève.

Ne le voyant pas revenir, les amis de jeune homme alertent les pompiers et le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) d’Annecy qui partent alors à la recherche du campeur disparu peu après minuit. Le corps du malheureux sera retrouvé sans vie dimanche matin à 4 h au pied d’une falaise de 80 mètres de haut.

Une glissade due aux mauvaises conditions météo

Dans une information reprise par le Dauphiné Libéré, Patrick Poirot, commandant du PGHM d’Annecy précise  que le mauvais temps n’a pas permis au secouriste d’évacuer le corps de la victime avant dimanche 11 heures.

C’est également le mauvais temps qui aurait provoqué la chute du campeur. Ce dernier aurait lourdement chuté sur un itinéraire escarpé, rendu glissant par la pluie. L’homme aurait alors dévalé la falaise avant de heurter le sol 80 mètres plus bas.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances précises de l’accident, ces dernières restant encore partiellement floues au moment de la découverte du corps du jeune homme. Elle devrait faire la lumière sur les raisons exactes qui ont poussé ce dernier à quitter le groupe seul en pleine nuit dans une zone assez dangereuse.

Crédits photos : © AFP PASCAL POCHARD CASABIANCA

Partager cet article