Harcèlement : PPDA évoque la responsabilité de TPMP vis-à-vis des jeunes

Par , publié le
People
Patrick Poivre d'Arvor analyste politique pour Yahoo!

Patrick Poivre d'Arvor s'est récemment exprimé sur les dérapages attribués à TPMP et à la responsabilité du talk-show vis-à-vis du jeune public.

Invité lundi de nos confrères de RMC et interrogé par Roselyne Bachelot dans son émission 100% Bachelot, Patrick Poivre d'Arvor a notamment évoqué le cas TPMP, alors que le talk-show de Cyril Hanouna n'en a toujours pas fini avec le CSA, qui pourrait ainsi jusqu'à infliger une amende de 3 millions d'euros à C8 pour un certain nombre de débordements constatés sur son antenne.

Et si, sur ces derniers mois, on semble davantage parler de TPMP pour pointer ses dysfonctionnements que pour louer ses vertus, l'ancien présentateur vedette du JT de TF1 rappelle que personne "n'est obligé de regarder" le talk-show.

PPDA sur TPMP : "faire attention aux français utilisé, aux séquences"

Mais étant donné qu'il a vraisemblablement déjà été téléspectateur du programme, PPDA en délivre une ressenti tendant à rappeler la responsabilité de Cyril Hanouna et de son équipe auprès du public, a priori facilement influençable du fait de son jeune âge :

"Il faut faire atten­tion au français utilisé, aux séquences. Un certain nombre d’entre elles sont parfois un peu machistes, un peu humi­liantes. […] Le public est jeune et ce sont des âges où on est fragiles".

Harcèlement : Saint-Exupéry en recours

Patrick Poivre d'Arvor ajoute que "sur le harcè­le­ment il y a beau­coup de choses qui se passent à l’école il ne faut pas qu’elles soient repro­duites à la télé­vi­sion". Un sujet que l'écrivain connaît bien, pour en avoir ainsi été victime durant sa scolarité.

"À sept ans, mes cama­rades avaient une tête de plus que moi, ils étaient costauds, m’im­pres­sion­naient et parfois, me bous­cu­laient". Un harcèlement auquel PPDA a tenté de répondre en expliquant qu'il était le filleul de l'aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry. Le résultat ? "Ils m'ont foutu la paix". On se doute qu'évoquer une filiation avec cette figure aurait un impact possiblement moins grand aujourd'hui, pour une jeunesse actuelle semblant ainsi être plus impressionnée par des footballeurs et des rappeurs.

Crédits photos : Compte Twitter @YahooActuFR

Partager cet article