Harcèlement en ligne : les propositions d'Instagram

Par , publié le
Tech Une femme avec un Smartphone. Image d'illustration.
Une femme avec un Smartphone. Image d'illustration.

Instagram a annoncé l'intégration sur sa plate-forme d'un filtre anti-harcèlement censé bloquer la publication de commentaires considérés haineux, dégradants ou violents.

Possiblement plus observé que son équivalent physique en raison d'un recours bien plus aisé à l'anonymat, le harcèlement en ligne touche fatalement les réseaux sociaux et ses nombreux utilisateurs. Instagram fait partie des plates-formes concernées par cette problématique, et d'avoir choisi de la contrer notamment par l'intégration d'un filtre.

Ce filtre anti-harcèlement, comme le rapporte Le Soir, est censé bloquer, et ce de manière automatique, des commentaires jugés dégradants, violents, haineux voire même racistes. Une fonctionnalité loin d'être anodine puisque ce type de messages est assez fréquent sur Instagram.

Instagram : un filtre anti-harcèlement contre certains commentaires

En dehors de ce filtre, le réseau compte permettre à ses utilisateurs de modérer les commentaires laissés sur leurs clichés, à l'instar de ce qu'offre déjà Facebook. Il est même possible de carrément bloquer les commentaires sur les profils.

Pour l'heure, seule une poignée d'élus (les inscrits au service "les plus influents") sont en mesure de tester cette fonctionnalité, en attendant son déploiement, dans un avenir plus ou moins proche, auprès de tous les utilisateurs d'Instagram.

Le but d'"un lieu d’expression personnelle sûr, fun et amical”

Nicky Jackson Colaco, porte-parole d'Instagram, explique que ces ajouts ont pour objectif de rendre la plate-forme encore plus accueillante et saine : "Notre but est de faire d’Instagram un lieu d’expression personnelle sûr, fun et amical. Nous avons commencé à offrir aux comptes d’utilisateurs les plus populaires une option de modération. Au fil de nos apprentissages, nous espérons améliorer l’expérience pour notre communauté toute entière."

Et quand on sait que le réseau social compte à l'heure actuelle plus de 500 millions de membres à l'échelle mondiale, il est alors plus facile d'imaginer la proportion de commentaires à problème ayant conduit Instagram à réagir. Il reste désormais à vérifier l'efficacité de son filtre anti-harcèlement et de son système de modération des commentaires.

Partager cet article