"Happy End" : le prochain Haneke évoquera la situation des migrants à Calais

Par , publié le
Cinéma Michael Haneke obtient la palme d'or du festival de Cannes avec son film Amour
Michael Haneke obtient la palme d'or du festival de Cannes avec son film Amour

Le prochain film du réalisateur Michael Haneke, "Happy End", sera tourné à Calais. Il y sera entre autres question de la situation des migrants au sein de la commune nordique.

Liée de manière étroite et pas forcément volontaire avec des migrants y affluant en masse depuis plusieurs mois, la commune de Calais va bientôt devenir le lieu de tournage d'un long-métrage où ce sujet sera évoqué. On apprend ainsi que le prochain film du réalisateur autrichien Michael Haneke, Happy End, prendra place au sein de cette commune du Pas-de-Calais.

La nouvelle, rapportée par nos confrères du Parisien, émane d'une représentante de l'organisme Pictanovo, lequel est partiellement financé par la Région Nord-Pas-de-Calais et le Centre national du cinéma (CNC). Michael Haneke et son équipe prévoient donc de commencer le tournage du film au printemps prochain après avoir effectué des repérages à Calais à l'automne dernier.

Michael Haneke prévoit de tourner "Happy End" au printemps 2016 à Calais

La représente de Pictanovo a ajouté que "Michael Haneke l'a présenté [NDLR : son film] au comité de lecture de Pictanovo fin novembre. On l'aide à hauteur de 150.000 euros environ. C'est un film d'Haneke, donc forcément sur la famille, on retrouve son univers avec des personnages excessifs".

Migrants de Calais : "pas le sujet du film" mais une thématique "évoquée"

L'organisme précise cependant que, contrairement à ce que le choix de Calais pourrait laisser entendre, la situation des migrants "n'est pas le sujet du film", et celle-ci apparaît plutôt "évoquée, intégrée dans la problématique du film". Outre l'identité du réalisateur et le localisation géographique du film, on sait déjà également que Happy End réunira Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert. Un duo que Michael Haneke avait dirigé dans le drame Amour, qui aura d'ailleurs permis au réalisateur de remporter la Palme d'or à Cannes en 2012, trois ans après avoir décroché pareille récompense pour Le Ruban blanc. On nous rappelle de même qu'en octobre dernier, dans le cadre de l'opération "For a 1.000 lives: Be Human",  Michael Haneke avait fait partie des quelque 5.000 professionnels du cinéma ayant appelé l'Europe à remplir "ses devoirs" quant à l'accueil des réfugiés sur son sol.

Crédits photos : cinemafestival / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus