Guyane : 53 kg de cocaïne saisis dans les bagages de passagers marseillais

Par , publié le
Faits Divers Illustration. Un sachet de drogue.
Illustration. Un sachet de drogue.

Dimanche, les douanes d'un aéroport de Guyane ont saisi un total de 53 kilos de cocaïne dans les bagages de passagers marseillais. Des voyageurs appartenant par ailleurs à la même famille.

La prise est conséquente et, pour l'heure, rien ne semble expliquer ce pourquoi ces bagages contenait la drogue et dans cette quantité. Dimanche, les douanes de l'aéroport Félix Éboué de Matoury, en Guyane, ont ainsi saisi trois valises qui renfermaient chacune un peu plus de 17 kilos de cocaïne.

Cité par nos confrères du Parisien, qui rapportent l'information en ce jour, le procureur de la République de Cayenne Éric Vaillant a indiqué qu'au total, "53 kilos de cocaïne" ont été saisis par les autorités. Et d'ajouter que dimanche, "le chien stups des douanes a marqué la valise d'un passager du vol Air France de 18h25 (heure de Paris moins 5) à destination de Paris-Orly".

Drogue : 53 kg de cocaïne dans trois valises saisies en Guyane

Une valise qui s'avèrera lourde de 17 kg de drogue, même si, nous dit-on, une gelée odoriférante à base de camphre avait été placée avec soin dans l'emballage des paquets afin de désorienter l'odorat des chiens. M. Vaillant poursuit en signifiant que les autres recherches ayant alors été menées "ont permis de faire le lien avec deux autres passagers interpellés avec eux aussi chacun 17 kg de cocaïne dans leur valise".

Le procureur de la République de Cayenne révèle de même que les passagers qui détenaient ces bagages appartiennent à la même famille : "Les trois personnes mises en cause sont originaires de Marseille. Il s'agit d'un père, de son fils et de la compagne de ce dernier".

Des voyageurs marseillais "de passage"

Il apparaît de même que ces trois voyageurs étaient "de passage" en Guyane, avec le père présenté tel un entrepreneur. L'enquête qui a été ouverte par le parquet de Cayenne, et ce afin de déterminer notamment l'origine de la drogue, son usage ultérieur et l'implication de ses "porteurs", a été confiée à l'antenne de la police judiciaire de Guyane.

Crédits photos : Sinisa Botas/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus