Gueule de bois : comment la surmonter ?

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration

Si se restreindre à quelques gouttes d'alcool durant une soirée peut apparaître tel un objectif inatteignable pour un certain nombre de personnes, voici quelques pistes à suivre pour surmonter l'épreuve de la gueule de bois sans trop de dégâts.

Il y a quelques mois de cela, une étude néerlando-canadienne nous révélait que la consommation d'eau n'évitait en rien la gueule de bois. Et si, en ce lendemain de réveillon du Nouvel An, il convient davantage de guérir une absorption excessive d'alcool plutôt que de la prévenir, voici quelques conseils de médecins pour vivre l'épreuve de la gueule de bois le moins douloureusement possible.

La première recommandation rapportée par nos confrères de DirectMatin.fr, et qui semble à première vue entrer en contradiction avec l'observation mentionnée plus haut, est de boire de grandes quantités d'eau. Car il est question ici de se réhydrater, la consommation de quatre verres d'alcool équivalant ainsi à la perte d'un litre d'eau.

Boire de l'eau pour se réhydrater après une gueule de bois

Les boissons non-alcoolisées ne sont cependant pas toutes logées à la même enseigne. Ainsi, si les jus de fruits ou de légumes non-acides, de même que les tisanes, peuvent représenter de correctes alternatives à l'eau, les spécialistes déconseillent en revanche les jus d'agrumes, la bière et le café. Ce dernier renfermant en effet de la caféine augmentant le risque cardiaque tout en accentuant la déshydratation.

L'activité physique pas recommandée

Une gueule de bois se doit également d'être traitée par une alimentation prononcée. Là aussi, il conviendra d'écarter les aliments à même de renforcer la déshydratation, tels ceux très chargés en sel. À exclure également la "junk food" (traduite en français par "malbouffe") ainsi que les aliments trop gras. Comme exemples de repas à privilégier, on nous cite des bouillons de légumes, des tartines de miel ou des œufs. Enfin, et contrairement à ce que l'on pourrait être tentés de croire, l'activité physique ne favorise pas l'élimination de l'alcool au sein de l'organisme. En d'autres termes, il sera préférable de se reposer dans un endroit calme en attendant de retrouver un état sain.

Crédits photos : © Pixabay / Public Domain

Partager cet article

Pour en savoir plus