Grossesse : Les nausées limiteraient le risque de fausse couche

Par , publié le
Santé
Une femme enceinte (photo d'illustration)

Selon une étude de chercheurs américains, la présence de nausées pendant la grossesse permettrait de réduire le risque de fausse couche.

C’est certainement l’un des symptômes les plus désagréables pour les femmes en début de grossesse. Les nausées matinales sont en effet très fréquentes dans les premières semaines et pourtant, elles seraient bénéfiques pour la suite de la grossesse.

Selon une étude des chercheurs américains du National Institutes of Health, la présence de nausée réduirait le risque de faire une fausse couche.

Les nausées bénéfiques pour la suite de la grossesse ?

À la base, les scientifiques responsables de cette découverte cherchaient à étudier les effets de la prise d’aspirine pendant la grossesse sur les risques de fausse couche. Ils ont donc étudié de près les habitudes de 797 femmes enceintes ayant déjà vécu une fausse couche pour déceler un éventuel lien.

Mais c’est un autre détail qui a sauté aux yeux des scientifiques. En effet, les femmes sujettes aux nausées matinales auraient 50 à 75 % de risques en moins de faire une fausse couche par rapport à celles qui n’en rencontrent pas.

Une découverte à approfondir

Selon Stéfanie Hinkle, responsable de cette recherche, cela ne ferait que confirmer les suspicions des scientifiques à ce sujet puisqu’elle déclare « L’idée que les nausées du matin indiquent une grossesse qui se passe bien est très répandue depuis longtemps, mais nous ne disposions jusqu’alors pas de données statistiques solides pour conforter cette croyance [...] Notre étude confirme qu’il existe un lien de protection entre les nausées matinales et les vomissements et un risque réduit d’avortement spontané. »

Reste qu’il va falloir mener d’autres travaux pour confirmer ce lien, l’absence de nausées ne signifiant pas obligatoirement que la grossesse n’arrivera pas à son terme. Voilà qui devrait en tout cas permettre à de nombreuses futures mamans de relativiser ces moments souvent désagréables.

Crédits photos : Phaendin/Shutterstock.com

Partager cet article