Grippe aviaire : un nouveau cas déclaré en Côte d'Ivoire

Par , publié le
Santé
Grippe aviaire

Un nouveau cas de grippe aviaire de type H5N1 a été confirmé en Afrique de l'Ouest, et plus précisément dans une ferme de Côte d'Ivoire.

Ces derniers mois, c'est principalement le virus Ebola qui a fait trembler l'Afrique et tous les territoires appelés à accueillir d'éventuels malades. Et alors que l'on s'attend désormais à une fin de l'épidémie en fin d'année si les efforts espérés par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) s'opèrent, la grippe aviaire vient de resurgir avec un nouveau cas déclaré en Côte d'Ivoire.

Nos confrères de Pourquoi Docteur ? rapportent en effet que ce cas, de type H5N1, a été confirmé mercredi dernier dans une ferme ivoirienne du village Modeste, lui-même basé à environ 15 km d'Abidjan. Un constat établi après des analyses menées par des experts, qui ont ainsi découvert qu'ils se trouvaient bien en présence du virus H5H1 détecté en juin dernier à Baouké (centre de la Côte d'Ivoire). À la fin du mois dernier, l'exploitant de cette ferme avait rapporté la disparition de 27.000 de ses poulets.

Côte d'Ivoire : un cas de grippe aviaire déclaré dans une ferme

Beudjé Djoman Mathias, préfet de Grand-Bassam, a déclaré qu'"il est envisagé sur une période de 60 jours des mesures de destruction des volailles infectées, de leurs produits dérivés, et de l’achèvement des opérations de désinfection des services sanitaires du lieu d’abattage attestant leur non-contamination."

Plus d'1,6 millions de volailles perdues

C'est en 2016 que le virus de la grippe aviaire est apparu pour la première fois en Afrique de l'Ouest, pour y être éradiqué deux ans plus tard. Il est toutefois réapparu au Nigeria à la fin de l'année dernière, en s'illustrant par une impressionnante propagation durant les trois mois avant suivi son retour. La perte de gallinacées liée au virus H5N1 s'élève à l'heure actuelle à plus d'1,6 million de volailles. Et la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) se veut relativement pessimiste quant à l'évolution de la situation : "Sans des interventions opportunes pour endiguer les foyers de grippe aviaire hautement virulente H5N1 à travers l'Afrique de l'Ouest, les craintes augmentent de voir la maladie se répandre inexorablement dans cette région et au-delà."

Crédits photos : Gloszilla Studio

Partager cet article

Pour en savoir plus