Grenoble : un quadragénaire meurt après l'intervention de vigiles

Par , publié le
Faits Divers Un véhicule de pompiers (photo d'illustration)
Un véhicule de pompiers (photo d'illustration)

Jeudi au soir dans un hôpital de Grenoble, un homme de 42 ans est mort quelques heures après avoir été maîtrisé par des vigiles dans un centre commercial.

Les faits remontent à jeudi, en début d'après-midi, et se sont déroulés dans un centre commercial de Grenoble. Un homme de 42 ans rentre dans la galerie marchande à sa sortie du tramway. Il se cogne alors à une baie vitrée qui lui avait manifestement échappée, en plus de dégrader le mobilier d'un bar et de s'en prendre physiquement à plusieurs clients.

Nos confrères d'Europe1 avec AFP rapportent qu'un employé du bar et deux vigiles du centre commercial sont intervenus pour maîtriser l'individu, lequel perdra connaissance à terre après y avoir été immobilisé. En arrêt cardio-respiratoire lors de l'arrivée des pompiers, le quadragénaire sera ensuite transporté au CHU de Grenoble, où il y décèdera quelques heures plus tard.

Mort d'un homme maîtrisé par des vigiles : "ce n'était pas une interpellation"

Le parquet a tenu a indiquer que l'individu n'a pas été maîtrisé dans le cadre d'une interpellation, mais plutôt dans celui d'une tentative d'apaiser la situation :  "L'homme est décédé après avoir été calmé par des vigiles. Ce n'était pas une interpellation. On a sur des vidéos la scène de son arrivée et la manière dont les vigiles le maîtrisent. Il semble que tout a été fait dans les règles."

Des vidéos du tramway pour confirmer la condition de la victime ?

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances précises du drame, et une autopsie du corps est quant à elle prévue pour avoir lieu lundi. Le parquet a également communiqué son incertitude quant la condition du quadragénaire à son entrée dans le centre commercial : "Est-ce qu'il était déjà blessé en entrant dans la galerie marchande ? Nous n'avons pas encore les vidéos du tramway." Les images de vidéosurveillance semblent pour leur part attester d'un homme particulièrement excité au moment des faits.

Crédits photos : jean schweitzer/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus