Grenoble : trois fusillades et un homme de 19 ans abattu

Par , publié le | modifié le
Faits Divers
L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)

Samedi soir, un jeune homme âgé de 19 ans a trouvé la mort lors d'une fusillade survenue dans la banlieue de Grenoble qui a été le théâtre d'affrontements et de fusillades ces derniers jours.

Les faits se sont produits samedi soir dans la banlieue de Grenoble, en Isère. Il était aux alentours de 23h30 lorsque le passager d'un scooter a été blessé au cou, victime d'une fusillade survenue sur la place bondée de Saint-Martin-d'Hères.

Âgé de 19 ans, le jeune homme en arrêt cardiovasculaire a ensuite été transporté par les pompiers à l'hôpital. Il décèdera à son arrivée dans l'établissement. Dans des propos rapportés par nos confrères du Point avec AFP, le parquet de Grenoble indique que le jeune homme "n'était pas connu pour des faits de délinquance habituels. Il y avait beaucoup de monde sur cette place, mais il n'y a pas de témoin direct de la scène." Il semblerait d'ailleurs que la position du ou des tireurs reste inconnue à l'heure actuelle.

Fusillade à Grenoble : un mort et pas de liens établis

En ajoutant qu'"aucun lien ne peut pour l'heure être établi avec les fusillades de ces derniers jours". Pour rappel, le centre de Grenoble a été le théâtre, jeudi dernier, de deux fusillades ayant eu lieu près d'une boucherie pour la première et sur une place pour la seconde. Des attaques apparemment motivées par un règlement de comptes et qui auront fait deux blessés.

Un "rassemblement pacifique" attendu pour cet après-midi

Sur appel de la municipalité, les habitants de la commune sont attendus en ce dimanche après-midi sur une place de la ville à l'occasion d'un "rassemblement pacifique et citoyen pour un espace public apaisé". Une démarche visant à condamner la "privatisation sans réserve de l'espace public par de petits groupes d'individus violents et s'adonnant aux trafics". Un peu plus tôt dans la matinée, plusieurs personnes se sont rassemblées sur le lieu de la fusillade, avec plusieurs bouquets de fleurs déposés en signe d'hommage au défunt.

Crédits photos : © AFP/Archives Thierry Zoccolan

Partager cet article

Pour en savoir plus