Greenpeace encourage Amazon et Microsoft à utiliser des énergies propres

Par , publié le
Pollution Greenpeace

Des militants de Greenpeace ont descendu en rappel jeudi soir la façade d'un bâtiment Amazon dans la ville de Seattle. Une opération menée pour encourager le géant de la vente en ligne et Microsoft à utiliser des énergies propres pour leurs services dématérialisés.

Ce sont deux militants qui sont descendus du toit de l’immeuble situé en face des bureaux de Microsoft. L’opération consistait à placer une banderole portant le message  » Votre nuage informatique est-il propre ? « . Une action faisant suite à un rapport paru mardi dernier dans lequel Greenpeace dénonce le recours  » aux énergies sales « , que les géants de l’informatique utilisent très massivement pour le cloud computing, service de stockage de données en ligne.

 » Les gens veulent pouvoir utiliser des produits et des technologies innovants comme le Kindle ou le Windows Phone sans avoir à se connecter à des nuages informatiques alimentés par des énergies sales et dangereuses. Amazon et Microsoft ont les moyens de faire marcher leur nuage avec des énergies vertes et renouvelables, mais ils sont loin derrière leurs concurrents Google, Facebook et Yahoo! dans la course aux nuages réellement propres « .

L’organisation cible Amazon, Apple et Microsoft, trois entreprises qui selon elle  » n’accordent pas suffisamment d’attention à la provenance de l’électricité qu’elles consomment et continuent d’avoir largement recours aux énergies sales pour alimenter ces services dématérialisés « .

Greenpeace a affirmé que cette opération n’était pas destinée à condamner ces firmes, mais plutôt de les pousser dans la  » bonne direction « .

Partager cet article