Grand Est : flashé à 200 km/h en revenant d'un stage de récupération de points

Par , publié le
Faits Divers
La Gendarmerie (photo d'illustration)

Vendredi après-midi dans la région Grand Est, un jeune conducteur a été flashé à 200 km/h alors qu'il revenait d'un stage de récupération de points. Son permis lui a été retiré sans délai.

Les responsables de la session peuvent se demander si leur enseignement est sérieusement à revoir ou si l'un des participants présents n'est tout simplement pas parvenu à mettre en application les conseils délivrés pour une meilleure attitude sur la route.

On apprend ainsi par nos confrères de France Bleu que vendredi après-midi, un jeune conducteur qui revenait d'un stage de récupération de points a été flashé à 200 km/h sur l'autoroute A4, non loin de la commune de Phalsbourg et plus précisément dans celle de Hirschland (Grand Est). Il aura indiqué être "pressé de rentrer chez lui".

Permis retiré pour un jeune conducteur flashé à 200km/h

L'automobiliste s'est rendu coupable d'une double infraction. En effet, il a d'abord largement dépassé la vitesse maximale autorisée sur une autoroute, qui est de 130 km/h. Toutefois, n'étant détenteur que d'un permis probatoire inférieur à 3 ans, il est, en théorie, tenu de se limiter à une vitesse moindre, ici de 110 km/h.

Son interpellation par les gendarmes a notamment conduit au retrait sans délai de son permis de conduire. Il est attendu que ce jeune conducteur soit renvoyé en mars prochain devant le tribunal correctionnel de Saverne.

Dans l'attente d'une nouvelle perte de points ?

On peut s'imaginer sans trop de risques que la justice défendra l'automobiliste de reprendre le volant avant plusieurs mois, et les points qu'il avait possiblement récupérés durant son stage d'être perdus, du moins partiellement. On parle de 5 ou 6 points qui pourraient ainsi lui être retirés.

Crédits photos : JPC-PROD/Shutterstock

Partager cet article