Le gouvernement britannique devient moins tolérant avec les musulmans

Par , publié le
International Une femme portant le niqab. Photo d'illustration
Une femme portant le niqab. Photo d'illustration

Alors que le Royaume-Uni était particulièrement tolérant avec les religions et leurs excès, le gouvernement durcit le ton envers les musulmans et exige une meilleure intégration.

Il y a deux jours, David Cameron, le Premier ministre britannique, lançait le débat au sujet des femmes musulmanes qui ne parlent pas anglais. Hier, c'est sa ministre de l'éducation qui a lancé une nouvelle flèche envers les étudiantes et les professeures qui portent le voile intégral.

Le droit aux écoles à refuser le voile intégral

Nicky Morgan, la ministre de l'éducation nationale britannique a hier estimé que les établissements scolaires pourraient décider de refuser l'accès aux étudiantes portant le niqab (voile intégral) mais aussi aux professeures. Cette remise en cause de la liberté religieuse va relancer le débat dans le royaume pourtant habitué à voir des écolières entièrement voilées.

La ministre a ainsi déclaré pour illustrer son propos que : "C'est vraiment aux écoles de décider (...) mais quand il s'agit d'enseigner aux jeunes enfants à lire et à écrire, il est très important de voir la bouche du professeur". Il n'est cependant pas question pour le moment de légiférer sur le sujet comme en France.

La communauté musulmane se sent ciblée

Pour la communauté musulmane, un tel débat n'a pas lieu d'exister et relève simplement de la tactique politicienne pour faire oublier les vrais problèmes de la société britannique. Selon Mohammed Shafiq, le directeur de la Fondation Ramadhan, le gouvernement britannique prend "pour cible les musulmans". Il ajoute par ailleurs que "Nous sommes d'accord que nous avons un problème avec l'extrémisme, la radicalisation et le fait que des gens rejoignent le groupe État islamique mais ce sont ces questions que nous devons régler, pas les questions mineures".

Un débat lancé par le gouvernement qui sonne curieusement après que le parlement britannique ait hier déclaré stupides les déclarations antimusulmanes de Donald Trump.

Crédits photos : https://www.flickr.com/photos/ranoush/2109490930

Partager cet article

Pour en savoir plus