Gironde : deux corps calcinés découverts dans une voiture incendiée

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Le gyrophare d'une moto de gendarmerie.
Photo d'illustration. Le gyrophare d'une moto de gendarmerie.

Dimanche soir en Gironde, après que des pompiers ont éteint une voiture incendiée pour un motif encore non établi, les gendarmes ont découvert deux corps calcinés à l'intérieur.

C'est dimanche soir, un peu avant 20h00, que les sapeurs pompiers ont été appelés à intervenir sur une piste forestière au Lieu-dit La-Lande-de-Hourton, situé au sein de la commune de St-Aubin-de-Médoc (Gironde). L'objet de la sollicitation, une voiture qui avait pris feu à cet endroit.

Les soldats du feu mettront plusieurs dizaines de minutes pour éteindre le feu et ainsi permettre aux gendarmes d'inspecter l'intérieur du véhicule sans risque apparent de s'y blesser. Lors des premières constations, les autorités vont découvrir que la voiture renfermait deux corps calcinés, lesquels ont ensuite été extraits de l'habitacle par les pompiers.

Deux corps calcinés découverts en Gironde : pas de piste écartée

Cité par nos confrères du Figaro, le secrétaire général du parquet de Bordeaux Bertrand Rouède a indiqué que celui-ci a été prévenu des faits "dimanche soir vers 21 heures et s'est rendu sur place". Et d'avoir ajouté que "l'enquête a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Mérignac".

M. Rouède a conclu son propos en déclarant que, "pour le moment, nous ne pouvons rien dire de plus". Tard dans la soirée de dimanche, aucune piste ne semblait être écartée pour expliquer l'incendie de la voiture et l'état des corps retrouvés à l'intérieur.

"Les deux victimes étaient un couple"

Une source proche de l'affaire a toutefois évoqué deux hypothèses probables : "on s'oriente plutôt vers un double suicide ou un homicide familial suivi d'un suicide". En détaillant la situation des victimes pour possiblement accréditer un peu plus les thèses mentionnées :

"Les deux victimes étaient un couple, résidant en Gironde mais qui n'était pas originaire du département. L'un des deux conjoints semble avoir été atteint d'une grave maladie". Si cela n'a pas déjà été fait, le Parquet de Bordeaux est attendu pour ordonner une autopsie des corps afin, notamment, de déterminer les circonstances exactes de leur décès.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article