Gignac : un triplé avec son nouveau club des Tigres

Par , publié le
Foot
André-Pierre Gignac des Tigres de Monterrey buteur face à l'Internacional Porto Alegre en demi-finale de la Copa Libertadores, le 22 juillet 2015 à Monterrey

André-Pierre Gignac s'est offert un triplé samedi soir avec son nouveau club mexicain des Tigres, permettant notamment à ce dernier de décrocher sa première victoire de la saison.

Il existe des joueurs qui, en intégrant un championnat étranger, ne parviennent pas à s'y épanouir en dépit d'un talent reconnu. Et puis il y a André-Pierre Gignac. Celui n'était jamais allé voir au-delà des frontières de l'Hexagone a rejoint cet été les Tigres de Monterrey, un club mexicain.

L'ancien attaquant marseillais a cependant dû patienter jusqu'à la troisième journée, il y a environ une semaine, pour inscrire son premier but en championnat sous ses nouvelles couleurs. Même si avant cela, le 22 juillet dernier, il avait fait vibrer les filets de l'Internacional Porto Alegre en demi-finale retour de la Copa Libertadores.

Tigres de Monterrey : première victoire de la saison grâce notamment au triplé de Gignac

Et alors que sa première réalisation en championnat n'avait pas empêché les Tigres de faire match nul avec le Chivas de Guadalajara, sa performance de samedi soir s'est révélée bien plus victorieuse. Les Tigres affrontaient les Jaguares Chiapas, et lors de ce match, André-Pierre Gignac s'illustrera aux 28ème, 37ème et 70ème minutes en inscrivant trois buts.

https://www.youtube.com/watch?v=GIJ1-8yLfNQ

À huit points du leader du championnat mexicain

Un triplé qui aura ainsi contribué à ce que les Tigres remportent leur première victoire de la saison (4-1), et ce au terme des cinq premières journées. Dans le même temps, le leader du championnat, Leon, s'imposait à Morelia sur le score de 4 à 3. Et si, en ne regardant que les positions au classement, les Tigres apparaissent distancés par rapportés à Leon (des équipes figurant respectivement aux 1ère et 16ème places), il est à noter que huit points les séparent. Ce qui représente éventuellement peu et beaucoup à la fois. Précisons qu'à la différence de la Ligue 1, seuls 18 clubs constituent l'élite de la Primera División.

Crédits photos : © AFP/Archives Alfredo Estrella

Partager cet article

Pour en savoir plus