Gers : la mosquée d'Auch incendiée

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Une mosquée.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un incendie a détruit la mosquée d'Auch, dans le Gers. L'origine de l'incident est pour l'heure inconnue.

Pour l'heure, rien ne semble permettre d'affirmer avec certitude l'origine de l'incendie ayant ravagé, dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 août, la mosquée d'Auch (Gers). Le sinistre est survenu aux alentours de 3h00, avec des secours ayant été prévenus par des voisins.

Et si l'incident n'a causé aucune victime humaine, nos confrères de Francetv info rapportent que les flammes ont brûlé les deux salles de prière, ce qui représente une superficie de 300 m². La toiture du bâtiment s'est quant à elle effondrée.

Incendie de la mosquée d'Auch : des salles détruites mais pas de victime

Les autorités religieuses se sont ensuite rendues sur les lieux, en particulier l'ex-président de la mosquée Ahmed Mouhouche qui a qualifié l'incident de "malheureux", en ajoutant n'avoir pourtant jamais rencontré de problème jusqu'ici avec cette mosquée. Même si, en janvier de cette année, des jets de lardons avaient été observés sur la façade du lieu de culte et que des lettres de menace anonymes avaient été réceptionnées par des élus durant la construction du bâtiment. L'incendie a d'ailleurs eu lieu non loin de la zone où des travaux avaient débuté concernant un agrandissement de la mosquée.

Une odeur d'essence constatée sur les lieuxislam

Le procureur d'Auch a néanmoins tenu à déclarer qu'"il n'existe pas de tension inter-communautaire dans la ville". En attendant les conclusions de l'enquête confiée à la police judiciaire et les observations de la police scientifique attendue pour se rendre sur place lundi, on sait qu'une odeur prononcée d'essence a été constatée par les policiers. La mosquée d'Auch, unique mosquée de la ville, avait l'habitude d'accueillir entre 200 à 300 pratiquants chaque vendredi. Elle se trouve au centre d'Auch, dans le quartier dit populaire du Garos.

Crédits photos : Pixabay.com / Domaine public

Partager cet article

Pour en savoir plus