Gerard Depardieu et la "fumisterie" des Restos du Coeur

Par , publié le
People
Gérard Depardieu dans "Mammuth"

Gérard Depardieu s’est une nouvelle fois illustré par des propos polémiques. Cette fois, ce sont les Restos du Cœur qui en prennent pour leur grade.

Gérard Depardieu n’est pas connu pour prendre des pincettes lorsqu’il s’exprime. L’acteur est actuellement de nouveau sur le devant de la scène médiatique pour la promotion de son autobiographie parue le 20 novembre dernier aux éditions du Cherche Midi.

Devant les journalistes de Nice Matin, le meilleur ami de Poutine a une nouvelle fois tenu des propos plus que polémiques. Cette fois, ce sont les Restos du Cœur qui en font les frais.

Les Restos du Cœur ? « Une fumisterie terrible »

Ce n’est pas à 66 ans que Gérard Depardieu commencera à mâcher ses mots et les Restos du Cœur viennent donc de l’apprendre à leurs dépens. Interrogé au sujet de l’association, il répond alors « Moi je déteste les Restos du cœur. Une fumisterie terrible. »

Il nuance alors ses propos en indiquant que ce n’est pas l’association en tant que telle qu’il attaque, mais surtout ce qu’il y a autour et surtout, la classe politique « Pas Les Restos, tant mieux que ça existe. Mais on a un peu honte. Pas pour les gens qui ont faim, mais pour l’État qui devrait s’en occuper. Honte pour ceux qui gouvernent [...] Tous ces hommes politiques sont grossiers. C’est grossier de vouloir faire le bien des autres quand on n’est pas honnête. Non, ça ne m’intéresse pas du tout. » 

Depardieu revendique sa connerie

La violence symbolique imposée par notre société fait sortir l’acteur de ses gonds « Ce que je remarque aujourd’hui, c’est qu’il y a des gens qui sortent du bureau en costard-cravate et qui font les poubelles. À huit heures du soir, ils sont là, à récupérer une orange au Carrefour Market. C’est hallucinant la vie moderne. »

Si sa première phrase sur les Restos du Cœur peut porter à confusion, l’homme est bien conscient d’aller parfois trop loin dans ses propos, mais ne regrette rien puisque dans sa biographie, il déclare « Je revendique complètement ma connerie et mes dérapages. Parce qu’il y a là quelque chose de vrai. Et si on ne dérape jamais, c’est souvent qu’on est un peu con ». En attendant, nous vous rappelons que Les Enfoirés viennent de lancer leur campagne hivernale et célèbreront ce 21 décembre leur 30 ans d’existence.

Crédits photos : © Phototélé / Canal + Cinéma / Gérard Martron

Partager cet article

Pour en savoir plus