Genève : Un avion cloué au sol après une fausse alerte à la bombe

Par , publié le
Faits Divers Image d'illustration.
Image d'illustration.

Un avion de la compagnie russe Aéroflot a été évacué juste avant son décollage de l’aéroport de Genève à la suite d’une alerte à la bombe lancée par un plaisantin.

Vent de panique à l’aéroport de Genève. Selon les informations de Reuters reprises par Le Figaro, ce jeudi 13 octobre aux alentours de midi, un avion de la compagnie russe Aéroflot a été empêché de décoller à la suite d’une fausse alerte à la bombe déclenchée par un homme s’étant présenté au guichet de la compagnie.

115 passagers cloués au sol

Le vol SU2381 de la compagnie russe devait décoller à 12h35 de l’aéroport de Genève en direction de Moscou avec 115 passagers à son bord. Au moment d’entamer la dernière manœuvre avant son décollage, les pilotes reçoivent l’ordre de stopper la procédure à cause d’une alerte à la bombe.

Un homme d’origine russe venait en effet de se présenter au guichet de l’aéroport pour signaler qu’un engin explosif avait été placé à bord de l’avion. L’avion est donc cloué au sol et les passagers évacués de l’appareil qui a ensuite été fouillé par les démineurs de la police de Genève, mais aussi le Service d’incendie et de secours de l’aéroport.

Une plaisanterie

Selon les informations du média suisse RTS, la fouille n’a pas révélé la présence d’une bombe. Dans le même temps, le lanceur d’alerte aurait avoué qu’il s’agissait d’une plaisanterie.Le passager aurait été contrarié d’avoir manqué son avion.

Cette plaisanterie risque en tout cas de lui coûter cher. L'homme a été arrêté pour être interrogé et est sous le coup d’une procédure pénale.

Ce n’est pas la première fois que l’aéroport de Genève est visé par une faute alerte à la bombe. En juillet dernier, une femme avait lancé un canular pour empêcher son mari de prendre l’avion.

Crédits photos : bibiphoto/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus