Le géant de la distribution Walmart veut tenter de combler son retard numérique

Par , publié le
Économie Photo d'illustration. Un magasin de l'enseigne Walmart.
Photo d'illustration. Un magasin de l'enseigne Walmart.

Fort de 11.500 magasins implantés dans 28 pays, l'américain Walmart est un colosse qui peine à exister en ligne. Il rachète ainsi un site d'e-commerce pour ne pas rester à la traîne.

Lundi, ce n'est ni plus ni moins que la plus grosse acquisition dans le secteur du commerce en ligne qui a fait l'objet d'une annonce officielle.

Walmart, géant américain de la grande distribution, a ainsi déclaré procéder prochainement au rachat du site de commerce en ligne Jet.com, pour la modique somme de 3,3 milliards de dollars.

Objectif pour Walmart, exister sur Internet

Ce rachat devrait être opéré d'ici à la fin de cette année. Selon son directeur général Doug McMillon, "Jet va nous permettre d'accélérer notre progrès. Nous cherchons de nouveaux moyens de baisser nos prix, d'augmenter notre gamme de produits et d'offrir l'expérience la plus simple et facile".

Une opération cruciale pour une entreprise qui certes est forte de 2,2 millions d'employés dans le monde, de 11.500 commerces physiques à travers 28 pays, mais qui sur Internet ne pèse pas grand chose. Les ventes via le web ne représentent que 3% de ses recettes, largement distancées par Amazon (13,7 milliards de dollars contre près de 100 milliards).

Jet, des espoirs déçus

A sa naissance il y a deux ans, Jet.com suscitait autant l'intérêt des investisseurs que l'espoir. En affichant des prix inférieurs à ceux pratiqués par Amazon, le site proposait un modèle basé, sur Internet, sur celui des magasins-entrepôts qui connaissent un très grand succès outre-Atlantique. Mais les espoirs placés n'ont pas été suivis d'effet, et Jet.com est vite revenu à un modèle plus classique.

Pour Marc Lore, son fondateur, "Rejoindre Walmart va nous permettre de concrétiser notre vision". Si la société poursuit indépendamment ses activités, Walmart pour sa part va, comme l'indiquait Le Monde mardi, "piocher dans ses actifs pour améliorer son propre site. Il intégrera bientôt la technologie de 'chariot intelligent'" de Jet.com. Ainsi, "à chaque fois qu’un article est ajouté au panier, les prix sont automatiquement ajustés afin d’optimiser les économies offertes aux clients".

Crédits photos : Capture écran Youtube

Partager cet article

Pour en savoir plus