Gaz de schiste : des permis d’exploitation abrogés

Par , publié le
Énergie big_artimage_443006_3193158_201101313631966

Trois permis d’exploitation d’hydrocarbure ont été abrogés dans la journée du 3 octobre par le ministre de l’Écologie

De nombreuses personnes doivent se demander la raison pour laquelle ces permis d’exploitation ont été abrogés. La réponse est simple, ces permis servaient à l’exploitation du gaz de schiste par l’intermédiaire d’une fracturation hydraulique. Cependant, la France n’autorise pas cette méthode d’exploitation.

Une technique prohibée depuis juillet dernier mais que bon nombre d’exploitants utilisent encore. C’est la raison pour laquelle le ministre de l’Écologie a abrogé hier trois permis d’exploitation d’hydrocarbures. Rappelons que ces permis ont été délivrés dans le cadre d’un contrat  entre le gouvernement et différentes compagnies pétrolières.

L’un des permis abrogés appartenait à la compagnie Total, qui ne comprend pas la décision du ministre. Total est dans l’obligation de demander des explications auprès du gouvernement après cette abrogation.

En outre, le gaz de schiste, considéré comme une ressource, ne devrait pas être interdit d’exploitation. Selon le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, interdire l’exploitation du gaz de schiste est une énorme erreur. Il n’hésite pas à soutenir cette thèse même s’il n’a pas demandé un permis d’exploitation pour cet hydrocarbure.

Partager cet article