Gard : mort d'un randonneur, sa fille hospitalisée

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Un hélicoptère de secours.
Photo d'illustration. Un hélicoptère de secours.

Samedi midi dans le Gard, un randonneur d'une quarantaine d'années a trouvé la mort en voulant secourir sa fille de 12 ans. Cette dernière a été hospitalisée.

Le drame s'est produit samedi midi dans le massif de l'Aigoual (Gard), et plus précisément sur le site des Cascades de l'Hérault. Aux alentours de 12h30, un randonneur a perdu la vie en tentant de secourir sa fille ayant chuté dans un ravin. L'enfant a depuis été hospitalisée.

Les secours, cités par nos confrères du Parisien, indiquent que la jeune fille de 12 ans "a chuté la première, son père se jetant à son secours".  Le commandant Jean-Pierre Passiti (Codis du Gard) a quant à lui déclaré que cette chute, survenue dans un ravin d'une profondeur d'une vingtaine de mètres, s'est déroulée devant la mère de l'enfant et d'autres membres de la famille.

Mort d'un randonneur : un trauma abdominal pour sa fille

La fille est tombée dans le ravin alors que son père, sa famille et elle évoluait sur un chemin situé tout près. Et si l'homme de 40 ans a finalement succombé à ses blessures en dépit de l'intervention des secours, son enfant a pour sa part pu être sauvée par une équipe de sapeurs-pompiers spécialisée en intervention en milieu périlleux.

La jeune victime a été hélitreuillée dans le courant de l'après-midi par un hélicoptère de la sécurité civile, puis évacuée en direction de l'hôpital Lapeyronie (CHRU) de Montpellier. Aux dernières nouvelles, elle souffre d'un trauma abdominal.

Une gravité des blessures encore inconnue

Le commandant Passiti n'a cependant pas été en mesure de communiquer sur la situation médicale exacte de l'enfant : "La jeune fille était consciente au moment de notre intervention. Le trauma étant interne, seules des radios pourront indiquer la gravité de ses blessures."

En mai dernier dans les Pyrénées-Atlantiques, un randonneur de 41 ans avait été retrouvé sauf après avoir, selon lui, passé cinq jours dans une crevasse de dix à quinze mètres de profondeur. À l'arrivée des secours, il ne souffrait que de quelques blessures et d'hypothermie.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus