Gard : le cadavre d'une femme découvert dans le coffre d'un canapé convertible

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Photo d'illustration. Police nationale
Photo d'illustration. Police nationale

Ce week-end, deux corps sans vie ont été découverts dans le département du Gard, l'un dans un clic-clac et le second dans le coffre d'une voiture.

Le département du Gard a été le théâtre, ce week-end, de deux macabres découvertes. La première est intervenue samedi soir dans l'inspection du coffre d'une voiture, laquelle avait été incendiée non loin de la commune de Trèves. Un corps carbonisé y a ainsi été révélé.

Cité par nos confrères du Progrès, un officier du Centre opérationnel d’incendie et de secours du Gard indique que "c’est en intervenant sur un feu de voiture, aux alentours de 21 heures, que les sapeurs-pompiers du Gard ont découvert un corps dans le coffre du véhicule, dans la commune de Dourbies, près de Trèves".

Deux cadavres découverts dans le Gard dont celui d'une femme

Seule une autopsie, qui aura prochainement lieu, devrait permettre de déterminer le sexe de la victime en plus de son identification. Le procureur de la République à Alès Nicolas Hennebelle a déclaré qu'une enquête a également été ouverte afin d'établir les circonstances précises des faits. Quant à l'autre corps sans vie découvert dimanche, on sait qu'il appartenait à une femme et qu'il se trouvait alors dans le coffre d'un canapé convertible à Nîmes.

Deux hommes placés en garde à vue à Nîmes

Ici, ce sont deux hommes ivres qui ont alerté une patrouille de police aux alentours d'une heure du matin. Ils ont ensuite été placés en garde à vue même en ayant fait entendre qu'ils n'avaient rien à voir dans cette affaire. Laure Beccuau, procureur de la République à Nîmes, a confirmé la sombre découverte. On nous précise par ailleurs que l'appartement où a été repéré le corps est situé dans le centre-ville et qu'il régulièrement occupé par des squatteurs. L'enquête ayant été lancée dans le but de faire toute la lumière sur cette histoire a été confiée à la police judiciaire, et là aussi, une autopsie a été demandée afin d'identifier le corps.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article