Gard : 30 Millions d'Amis à la rescousse d'un élevage de chevaux sous-alimentés

Par , publié le
Faits Divers
Un cheval. Image d'illustration.

La Fondation 30 Millions d'Amis vient de venir en aide à un élevage de chevaux sous-alimentés, dans le Gard. Trois équidés y ont d'ailleurs été retrouvés morts.

Après avoir assisté, à Plouézec (Côtes-d'Armor), au spectacle de près de 90 animaux entassés dans un environnement défavorable, la Fondation 30 Millions d'Amis s'est de nouveau trouvée face à une situation d'animaux en danger de mort.

Plus encore, dans cet élevage de chevaux de Camargue localisé à Générec, dans le Gard, les bénévoles de l'association ont pu constater que trois équidés, deux chevaux et un poulain, y avaient déjà perdu la vie. Les autres encore debout, une vingtaine de chevaux incluant au moins huit poulains et un âne, sont apparus on ne peut plus maigres.

Chevaux sauvés par 30 Millions d'Amis : un état "cadavérique"

Cité par 20minutes.fr, l'enquêteur de la Fondation Arnaud Lhomme est même allé jusqu'à dire que "les animaux étaient dans un état que l’on peut qualifier de cadavérique". L'intervention de 30 Millions d'Amis, observée mardi, fait suite à un contrôle défavorable mené par la Direction départementale de la protection des populations.

Les services vétérinaires ont considérés que ces chevaux se trouvaient dans un état de cachexie, c'est-à-dire un état où l'organisme a été profondément affaibli de par une lourde dénutrition. Les animaux encore vivants, nous dit-on, ont été nourris en urgence.

Des abandons de plus en plus fréquents

Il nous est rapporté que dix-huit animaux ont été pris en charge par le Chem (centre d’hébergement des équipés maltraités), dans le Cher, quand neuf autres ont été conduits en direction d'un établissement voisin de la fondation Brigitte-Bardot.

Cette découverte n'a pas tant semblé surprendre Arnaud Lhomme, décrivant ainsi des incidents de ce genre de plus en plus fréquents : "Malheureusement, ce type d’abandon arrive de plus en plus souvent. Aujourd’hui, nous avons plus de 450 chevaux en pension. Nous les soignons, en attendant de les placer." L'association a porté plainte contre le propriétaire des bêtes pour "abandon", en se constituant au passage partie civile.

Crédits photos : Koan / morgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus