"G Suite" remplace Google Apps

Par , publié le
Tech Google Hangouts
Google Hangouts

La suite bureautique de Google connue jusqu'il y a peu sous le nom "Google Apps" fait peau neuve et devient ainsi "G Suite". L'occasion pour les outils déjà accessibles aux professionnels de bénéficier d'améliorations.

À l'été 2006, Google lance Google Apps, un ensemble d'outils bureautiques à destination des professionnels. Sous sa forme bêta, Google Apps était accessible gratuitement et comprenait déjà Gmail, Google Talk, Google Agenda et le Google Page Creator qui sera ultérieurement remplacé par Google Sites.

Plus de dix ans plus tard, Google Apps change de nom et devient G Suite, comme le rapportent nos confrères de Begeek.fr. La suite bureautique ne subit toutefois pas qu'un changement cosmétique puisque ses applications gagnent en passage plusieurs fonctionnalités dites intelligentes.

Google Apps devient "G Suite" et gagne des fonctionnalités

On nous précise d'ailleurs qu'aucune application n'a été supprimée dans l'opération. Gmail, Agenda, Hangouts, Sheets, Documents, Drive et Slide sont ainsi non seulement toujours présentes, mais elles bénéficient également d'améliorations.

Pour ce qui est de Documents, Sheets et Slide, la création de fichiers devient plus aisée et la fonctionnalité "Explore" permet désormais de rechercher une image, une page internet ou un document à l'intérieur d'un autre document. Elle offre de même un choix de réponses élargi depuis une question formulée en langage naturel. Quant à l'outil Google Drive, il se voit enrichi par la fonction "Quick Access" consistant à proposer des documents adaptés à l'activité en cours de l'utilisateur.

Un ensemble réuni dans Google Cloud

Dans le cas d'Agenda, il devrait maintenant être plus facile de planifier ses réunions. Toutes ces applications et "tous les outils et API de machine learning, les API de cartographie pour entreprise, de même que les téléphones et tablettes Android ainsi que les Chromebooks", sont aujourd'hui réunies dans le groupe Google Cloud.

Des nouveautés semblant avoir été vraisemblablement motivées dans le but de faire jeu égal, voire davantage, avec le rival Office 365 de Microsoft. Selon la vice-présidente senior en charge de Google Cloud Diane Greene, il était question de montrer que Google touche toutes les catégories de professionnels, "du travailleur indépendant ou des startups jusqu'aux plus grandes entreprises mondiales".

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus