Fusillade à Melun : « je suis un miraculé »

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. La balance de la justice.

Henrique Vannier, le bâtonnier de Melun qui s'était fait tirer dessus la semaine dernière est revenu sur la tentative de meurtre à son encontre.

Blessé par balles la semaine dernière, Henrique Vannier, bâtonnier de Melun serait hors de danger mais reste toujours hospitalisé. Interrogé par RTL, l’homme de 43 ans est revenu sur la tentative de meurtre à son encontre alors qu’il se trouvait dans un bureau du tribunal de Melun, dans la matinée du jeudi 29 octobre. Selon ses propres dires, il se sentait déjà menacé, après des relations très tendues avec Joseph Scipilliti, l’auteur de la tentative d’assassinat.

« J'arrive au Palais de Justice relativement tôt à 8h, et la secrétaire de bâtonnier, dans l'embouchure de la porte de mon bureau, me dit : 'Maître Scipilliti a appelé, il veut vous rencontrer aujourd'hui'. Lorsqu'elle m'a dit cela, je lui ai dit : 'S'il vient dans une demi-heure, dans une demi-heure je suis mort' ». Je suis assez altruiste donc je finis par demander à la secrétaire de l'appeler pour connaître le motif du rendez-vous. Elle me dit : 'Il souhaite se réinstaller'. Et sur ce motif futile, finalement, je lui dis : 'Pourquoi pas dans une demi-heure ?'"

L’avocat tire à quatre reprises

Alors que le bâtonnier s’attendait à une discussion assez houleuse mais sans grands incidents, Joseph Scipilliti a directement pointé son arme sur lui, tirant sur le bâtonnier à quatre reprises. Toujours vivant, Henrique Vannier demande une faveur à son assaillant. Une dernière requête qui se révèle salvatrice.

"Je lui ai demandé de m'épargner le visage, pour que mes enfants de 10 et 7 ans puissent me revoir une dernière fois, raconte Henrique Vannier. Et c'est à partir de ce moment-là que je vois son visage changer. L'humain est revenu. L'avocat a réussi à convaincre aussi peut-être et j'ai parlé de Jules et Théo. Je lui ai dit : 'Soit tu me laisses le visage, soit tu me laisses la vie'. Quelques minutes plus tard, Joseph Scipilliti, rongé par les remords se donnait la mort.

L’état de santé du bâtonnier s’améliore de jour en jour

Admis dans un état grave à l’hôpital de Créteil, Henrique Vannier a subi plusieurs interventions. Aujourd’hui ses jours ne sont plus en danger explique Me Florence Lampin. "Il va mieux. Son état de santé s'améliore de jour en jour". Bien conscient de ce qui lui est arrivé, Henrique Vannier conclut : "Je suis un miraculé. J’ai une bonne étoile, je pense".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article